Tension en Ukraine: les Etats-Unis acceptent aller à la table de discussion avec la Russie

AccueilMondeMonde – DiplomatieTension en Ukraine: les Etats-Unis acceptent aller à la table de discussion avec la Russie
- Publicité-
Campagne Pigier Cisco

Malgré qu’ils disent ne pouvoir pas satisfaire toutes les demandes énumérées par la Russie, les Etats-Unis ont annoncé ce vendredi, leur disponibilité à échanger avec elle sur la tension qui monte à l’Est de l’Ukraine.

Selon le journal The Guardian, la Russie a présenté une liste très controversée de garanties de sécurité qu’elle dit vouloir que l’Occident accepte afin de réduire les tensions en Europe et de désamorcer la crise concernant l’Ukraine, y compris de nombreux éléments qui ont déjà été écartés. Les demandes comprennent une interdiction d’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN et une limite au déploiement de troupes et d’armes sur le flanc oriental de l’OTAN, renvoyant en fait les forces de l’OTAN à l’endroit où elles étaient stationnées en 1997, avant une expansion vers l’est.

En réponse à la requête de la Russie, Washington dit être prêt à aller à la table de discussion tout en déclarant officiellement que certaines conditions exigées par la Russie ne pourront pas être prises en comptes. «Nous sommes prêts à discuter», même si «les documents (des propositions de traités rendues publiques par la Russie, ndlr) comprennent certaines choses que les Russes savent inacceptables», a déclaré à la presse, un haut responsable américain, vendredi.

- Publicité-

La Russie demande notamment aux États-Unis de limiter l’influence de l’OTAN dans son voisinage. « Il est essentiel que les garanties de sécurité pour la Russie soient couchées sur le papier et aient force de droit », a souligné Sergueï Riabkov, le vice-ministre des Affaires étrangères. La Russie a aussi menacé de répliquer aux sanctions européennes concernant la crise Ukrainienne. « Nous avons et utilisons tout un ensemble de contre-mesures. Elles seront également prolongées », a averti le chef de la diplomatie russe.

Pendant ce temps, Londres insiste qu’elle utilisera tous ses  » pouvoirs » économiques, politiques et diplomatiques, en concertation avec ses alliés, pour empêcher la Russie d’envahir l’Ukraine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici