Bénin: échange entre Louis Vlavonou et Rossan Noël TOE sur l’harmonisation du test Covid

Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, et Rossan Noël TOE, Président du Comité Inter-parlementaire de l’Uemoa, ont échangé ce mercredi 9 Juin 2021 sur l’harmonisation du Baccalauréat et du Prix du test Covid.

A la suite du Président de la Commission de l’Uemoa, le Président Louis Vlavonou a échangé dans l’après-midi du mercredi 09 juin 2021, avec Rossan Noël TOE, Président du Comité Inter-Parlementaire de l’Uemoa.

L’harmonisation du Baccalauréat et du Prix du test Covid, avènement du Parlement de l’Uemoa sont entre autres, les sujets abordés par les deux personnalités.

Le président du Cip-Uemoa a exposé au président de l’Assemblée nationale du Bénin, des préoccupations relatives à l’harmonisation du Baccalauréat et du Prix du test Covid au sein de l’espace Uemoa, l’avènement du Parlement de l’Union.

Il est à signaler que la rencontre entre Louis G. Vlavonou et Rossan Noël TOE intervient dans le cadre de la réunion de l’inter-sous-comité politique sectoriel de l’union et affaires générales institutionnelles de l’institution communautaire.

Pour Rossan Noël TOE, l’harmonisation du BAC dans l’espace UEMOA est une obligation. Sa présence au Bénin a permis de faire le point au niveau du pays sur la mise en œuvre de cette directive et s’enquérir des difficultés rencontrées.

Selon lui, il faut tout faire pour aboutir dans le moyen terme à un Bac unique pour les 8 pays au niveau de l’espace Uemoa. Lire ci-dessous, ses impressions après l’échange avec Louis Vlavonou.

Déclaration de Rossan Noël TOE au terme de l’audience avec Louis Vlavonou

« …Nous sommes à Cotonou dans le cadre de notre réunion de l’inter sous-comité politique sectoriel de l’union et affaires générales institutionnelles qui a pour thématique l’harmonisation du baccalauréat dans l’espace Uemoa et la transposition des directives qui sont prises par la conférence des chefs d’État et de Gouvernement.

Nous avons fait le point au niveau du Bénin. L’expérience béninoise en matière d’harmonisation de la mise en œuvre de cette directive : quels sont les défis, quelles sont les perspectives et les difficultés rencontrées parce que, il faut le mentionner, l’harmonisation du Bac est une obligation pour l’espace Uemoa.

On doit aboutir dans le moyen terme à un Bac unique pour les 8 pays au niveau de l’espace Uemoa.

Ensuite nous avons analysé la transposition des directives et vous savez en mars dernier que la conférence des chefs d’État et de Gouvernement a pris des décisions en ce qui concerne la maladie à Coronavirus dans l’espace Uemoa.

Ces décisions concernent l’harmonisation des prix qui devraient être de 25.000 FCFA pour chaque pays.

La validité de ce test qui est de 5 jours sur l’ensemble des 8 États et aussi la non reprise de ce texte à l’arrivée.

Quand un test est fait dans un pays X à votre arrivée dans le pays Y, ce test est révolu parce que ça doit répondre à un certain nombre de principes qui sont harmonisés aux pays de l’espace Uemoa.

Donc nous avons plaidé auprès du président de l’Assemblée nationale du Bénin afin qu’il puisse interpeller le Gouvernement pour qu’il puisse se conformer à cette décision qui a été prise par la Conférence des chefs d’État et de Gouvernement et aussi analyser la décision de l’ouverture progressive des frontières en tenant compte de l’évolution de la maladie à Coronavirus dans notre espace Uemoa.

Enfin, nous avons aussi sollicité son accompagnement pour l’avènement de plein droit du Parlement de l’Uemoa.

Vous savez le traité additionnel portant création du Parlement de l’Uemoa a été pris. Le traité a été ratifié par l’ensemble des 8 États.

Il y a encore des situations techniques qu’il faut régler et nous souhaitons finir avec ce processus afin que nous puissions aboutir à l’installation officielle de ce Parlement.

Donc nous avons demandé qu’il soit notre porte-parole auprès du président du Bénin Patrice Talon afin qu’avec ses pairs, nous puissions accorder les violons et aboutir dans le moyen ou le court terme à l’installation du Parlement de l’Uemoa.

Tout organe démocratique doit avoir l’Exécutif et le Législatif. Il y a la commission qui est la branche exécutive et le Parlement doit être la branche législative de contrôle de toutes les actions et de toutes les politiques qui doivent être mises en œuvre au grand bonheur de la population de l’union.

Nous sommes dans la dynamique pour l’union monétaire économique intégrale. Il y a beaucoup de pas qui ont été faits et il nous reste un certain nombre de démarches à entreprendre afin que nous puissions arriver à bout… »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus