News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Bénin – CRIET: « en réalité je ne connaissais pas Madougou », un premier accusé disculpe l’ex ministre

Alors que le procès de l’ancienne ministre de la justice de Boni Yayi, Reckya Madougou s’est ouvert à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), un des accusé a témoigné à la barre et a assuré n’avoir jamais rencontré Madougou.

Le Colonel de Gendarmerie à la retraite Ibrahim Mama Touré a été appelé à la barre pour expliquer au président de céans l’origine et ce à quoi servirait la somme de 1.000.000 FCFA retrouvée chez lui lors de la perquisition de son domicile. Devant le juge en charge du procès, l’ancien militaire assure que l’argent devait effectivement servir à assassiner l’ancien maire de la ville de Parakou mais qu’il avait appelé le nom de Madougou parce qu’il était juste « troublé ».

« J’ai reçu 1.000.000 FCFA chez Georges SACCA pour l’assassinat de l’ancien maire de Parakou Charles TOKO parce que nous étions en période pré-électorale et l’opposition était mise en sandwich et il fallait se venger. Il est membre du Parti « Les Démocrates » », a indiqué le colonel à la retraite. « Il m’a dit de s’attaquer à Charles TOKO et Parakou était en ébullition. Je lui ai dit que c’est possible et que j’ai besoin des armes et du personnel. Je lui ai dit que les armes et les hommes viendront du Togo », a-t-il ajouté. 

« J’ai utilisé la tactique du mensonge positif après. Il m’avait promis 2 millions de FCFA mais j’ai reçu une avance de 1.000.000 FCFA », souligne-t-il. Il explique cependant qu’il n’avait jamais été contacté par l’ex ministre Madougou et qu’en réalité il n’avait aucune idée si elle était derrière ces événements ou pas. « J’avais appelé le nom de Reckya MADOUGOU parce que j’étais troublé », a-t-il révélé. « En réalité je ne connaissais pas Reckya MADOUGOU. J’avais appelé son nom parce que j’étais troublé Monsieur le Président de Céans… », assure l’accusé.

Top Tendance du Jour

Sorry. No data so far.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.