News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Bénin: report de l’exposition des 26 trésors royaux à la Présidence

Plus d’exposition des 26 trésors royaux au Palais de la Marina le 15 janvier 2022. Cette première présentation au public béninois des objets culturels restitués par la France est décalée d’un mois.

Prévue pour le 15 janvier, l’exposition des trésors royaux au Palais de la Marina se fera désormais le 20 février 2022. « La double exposition, de la restitution à la révélation se tiendra au Palais de la Marina à partir du 20 février », a confié José Pliya, Chargé de mission du président Patrice Talon pour le tourisme et le patrimoine.

De février à Mai, tous les Béninois pourront venir découvrir les trésors royaux.

En prélude à cette exposition, les travaux techniques avancent correctement dans les locaux de la Présidence. Au micro de Frissons radio, José Pliya fait savoir qu’à partir du mardi prochain, les œuvres vont être sorties des caisses et installées dans les vitrines sécurisées. Cette tâche va durer environ trois semaines. Ensuite, le vernissage interviendra le 19 février.

Il faut noter que l’accès à la salle d’exposition se fera par l’entrée normale de la Présidence. Elle sera subordonnée à la présentation d’une pièce d’identité et au respect des mesures restrictives en vigueur contre la Covid-19. Tous ces paramètres seront pris en compte, a signifié José Pliya.

Comment le Bénin a récupéré ses 26 œuvres ?

Le processus de restitution a duré près de trois (03) ans après l’échec de la première demande formulée en 2016. Cette première demande avait été rejetée par Manuel Valls, qui était ministère français des Affaires étrangères sous la présidence de François Hollande. Il avait évoqué le principe d’inaliénabilité » pour opposer un fin de non-recevoir.

Il y a eu renversement de situation à l’arrivée d’Emmanuel Macron qui a exprimé sa volonté de procéder à la restitution des biens culturels africains détenus en France. C’est ainsi que le processus de restitution des 26 œuvres béninoises a été enclenchée par le vote d’une loi spéciale qui définit les termes de la restitution.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.