News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

OMS : « Mu », un nouveau variant de la COVID-19

Selon les dernières informations, relatées par France 24, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) surveille un nouveau variant de la COVID-19, baptisé « Mu ». Détecté en Colombie, en janvier, et circulant activement depuis, dans plusieurs pays d’Amérique du sud. Le variant Mu, d’après l’OMS, présente des mutations, qui pourraient indiquer un risque d' »échappement immunitaire ».

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) surveille un nouveau variant du coronavirus, baptisé « Mu », qui a été identifié pour la première fois en Colombie, en janvier, a-t-elle indiqué dans la nuit du mardi 31 août au mercredi 1er septembre.

À lire aussi : Covid-19 : un nouveau variant, baptisé « Mu », terrorise les chercheurs

Le variant – B.1.621 d’après la nomenclature scientifique – a pour l’instant été catégorisé comme « variant à suivre », a précisé l’OMS dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire sur l’évolution de la pandémie.

L’OMS précise que le variant présente des mutations qui pourraient indiquer un risque d' »échappement immunitaire » (résistance aux vaccins), soulignant que des études supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre ses caractéristiques.

Une prévalence de 39 % en Colombie

L’apparition, fin 2020, de variants qui présentaient un risque accru pour la santé publique mondiale, a conduit l’OMS à caractériser des variants à suivre et des variants préoccupants, afin de hiérarchiser les activités de surveillance et de recherche au niveau mondial.

L’OMS a décidé de nommer les variants à suivre ou préoccupants à l’aide de lettres de l’alphabet grec, afin d’éviter toute stigmatisation d’un pays en particulier et de permettre au grand public de prononcer les noms plus facilement.

À lire aussi : Covid-19 au Togo : une quarantaine imposée aux voyageurs en provenance de certains pays

Actuellement, l’OMS considère que quatre variants sont préoccupants, dont les variants Alpha, présent dans 193 pays, et Delta, présent dans 170 pays, tandis que cinq autres variants sont à suivre (y compris Mu).

« Bien que la prévalence mondiale du variant Mu parmi les cas séquencés ait diminué et soit actuellement inférieure à 0,1 %, sa prévalence en Colombie (39 %) et en Équateur (13 %) a constamment augmenté », a expliqué l’OMS.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.