Qui fournit les armes aux terroristes dans le Sahel? Ce que tout le monde semble oublier

AccueilA la UneQui fournit les armes aux terroristes dans le Sahel? Ce que tout le monde semble oublier
- Publicité-
Campagne Pigier Cisco

La guerre contre le terrorisme au Sahel est toujours en cours depuis près de huit ans et ces dernières années, les combattants djihadistes semblent avoir gagné en puissance militaire. Plusieurs fois, les populations africaines ont accusé la France d’armer les terroristes, mais il est important de préciser ce qui réellement constitue une de leurs sources d’approvisionnement militaire.

Alors que le terrorisme bat son plein dans le Sahel et s’étend vers d’autres pays environnants, la grogne au sein de la population de ces pays devient de plus en plus forte et les accusations s’accentuent sur des entités ou personnes en ce qui concerne le renforcement des capacités des terroristes. La France est le premier à être mise au banc des accusés.

Le pays, ancienne colonie de la plupart des pays touchés, a envoyé des soldats pour aider dans la lutte contre l’insurrection islamiste au Sahel mais plusieurs années après, les résultats sont mitigés. Les attaques sont plus fréquentes et plus régulières ; les terroristes sont plus coordonnés dans leur mode de fonctionnement et ont de plus en plus de gains militaires.

- Publicité-

A cause de ces résultats mitigés, beaucoup pensent que la France n’est au Sahel que pour des raisons non avouées et ainsi elle est accusée d’alimenter le conflit en armant les terroristes. La question est souvent revenue, et dans l’émotion, les populations africaines se sont focalisées sur la France comme étant le sponsor du terrorisme dans la Sahel.

Place des butins dans l’enrichissement en équipement militaire des terroristes

Cependant, ce qui a été complètement ou presque occulté dans l’aspect de l’armement du côté des djihadistes, c’est le butin qu’ils tirent de l’attaque des bases et convois militaires. En effet, les attaques contre les positions militaires des forces du Sahel sont de véritables sources de ravitaillement en équipements militaires pour les djihadistes. Dès qu’ils réussissent à prendre le dessus sur les armées, ils s’emparent du matériel, souvent assez conséquent, de ces détachements.

C’est ce qui explique en partie, le fait de voir les terroristes se servir de blindés, d’armes de dernières générations et d’armes lourdes lors de leurs autres attaques. L’attaque récente au Burkina Faso qui a tué plus de 40 personnes, a permis aux djihadistes de récupérer un blindé de l’armée, plusieurs pickups et une grande quantité d’armes et de munitions. C’est le genre de butin qui permet aux terroristes de continuer à rivaliser avec les forces régulières et, avec des prisonniers, ils pourraient obtenir des informations précieuses sur les positions militaires. Il est important que, pour éviter ce genre de perte, les armées passent en mode offensive au lieu de rester défensif et de toujours subir des attaques.

- Publicité-

Il ne faut toutefois pas fermer les yeux sur le fait que la force croissante des terroristes n’est que par le seul fait des butins de guerre. Il y a de véritables sponsors du terrorisme et la France n’est pas sortie du banc des accusés même si elle le dément avec fermeté. Il est certain que le financement vient forcément de quelque part. La contrebande et les différents trafics certes, mais on sait que des Etats pourraient être derrière certains financements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici