Bénin – Remembrement du bureau du Parlement: Vlavonou convoque ses collègues

Le poste de premier Vice-président de l’Assemblée nationale est actuellement vacant, depuis le départ de Madame Mariam Chabi Talata, élue Vice-présidente de la République, à l’issue de l’élection présidentielle du 11 Avril 2021.

Pour procéder au remembrement du bureau de l’Assemblée Nationale, le président de l’institution, Louis Vlavonou, a convoqué une séance plénière, qui sera consacrée à l’élection du remplaçant de l’ex-vice-présidente, Mariam Chabi Talata.

A Lire aussi: Marché financier de l’UEMOA: le Bénin sollicite 60 Milliards mais en lève 171

C’est à travers un communiqué radiodiffusé, en date du vendredi 28 mai 2021, que le président de l’institution parlementaire a convoqué ses collègues.

Selon le communiqué radiodiffusé, la séance plénière, dont l’unique ordre du jour est le remembrement du bureau de l’Assemblée nationale, aura lieu le mardi 1er Juin 2021.

Ainsi, à l’issue de cette séance plénière, le remplaçant de la vice-présidente de la République, Mariam Chabi Talata, sera désigné par les députés de la huitième législature.

Mariam Talata, appelée à d’autres fonctions

Elue députée sur la liste de l’Union progressiste (UP), à l’issue des élections législatives de 2019, Madame Mariam Chabi Talata Zimé n’a pas fait long feu au sein de l’institution parlementaire.

Désignée candidate au poste de Vice-président, à côté du président Patrice Talon, candidat à sa propre succession, Mariam Chabi Talata sera élue Vice-présidente du Bénin, à l’issue de l’élection présidentielle du 11 Avril 2021.

De nouvelles fonctions au service de la République, qui l’éloignent désormais de l’Assemblée nationale. Son poste de premier Vice-président de cette institution est donc resté vacant, depuis son élection au poste de Vice-présidente de la République.

Tel que prévu par la loi N°90-32 du 11 décembre 1990, portant Constitution de la République du Bénin, telle que révisée par la Loi N°2019-40 du 4 novembre 2019, portant Constitution de la République du Bénin, Madame Mariam Chabi TALATA devient ainsi la Grande Chancelière de l’Ordre National du Bénin, après l’investiture du Président de la République, SEM Patrice TALON.

Elle est la première autorité à accéder à ce poste au Bénin, après les réformes politiques engagées par le Président de la République. 

Conformément à la Constitution modifiée, l’article 43 dispose que « le Président de la République est élu en duo avec un Vice-président de la République. L’élection du duo Président de la République et Vice-président de la République a lieu au scrutin majoritaire de deux tours« . C’est cette loi qui consacre, à partir de ce dimanche 23 mai 2021, la colistière de Patrice TALON, Grande Chancelière de l’Ordre National du Bénin. 

À l’issue de la loi N°2019-40 du 7 novembre 2019, portant révision de la loi N°90-32 du 11 décembre 1990, portant Constitution de la République du Bénin, le Vice-président a des missions bien définies.

Selon cette nouvelle loi, en son article 54-1, « le Vice-président de la République n’est pas membre du gouvernement. Il représente le Président de la République, à la demande de celui-ci, à l’intérieur ou à l’extérieur du territoire national. Il est le grand Chancelier de l’Ordre national. 

Les fonctions de Vice-président de la République sont incompatibles avec l’exercice de tout autre mandat électif, de tout emploi public, civil ou militaire, et de toute autre activité professionnelle ». 

Néanmoins, l’Article 54 de cette même loi stipule que « le Vice-président de la République peut être démis de ses fonctions par l’Assemblée nationale sur saisine du Président de la République pour manquement grave. L’acte de saisine de l’Assemblée nationale par le Président de la République doit indiquer le nom du nouveau Vice-président de la République proposé, conformément aux dispositions de l’article 44, excepté celle relative au parrainage. La destitution du Vice-président de la République et la désignation de son remplaçant sont acquises par un même vote à la majorité qualifiée des deux tiers (2/3) des membres composant l’Assemblée nationale « . 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus