News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

« Plus rien ne doit être comme avant », les premiers mots de Macron après le 1er tour

Arrivé en tête du premier tour de la présidentielle en France, le président sortant, Emmanuel Macron, a prononcé au soir de ce dimanche 10 avril, un discours dans lequel, il a remercié ses électeurs et tendu la main aux électeurs des candidats éliminés de la course présidentielle.

« Je remercie tous nos compatriotes qui dès le 1er tour ont porté leur suffrage sur ma candidature. », tels sont les premiers mots d’Emmanuel Macron ce dimanche, lors de sa prise de parole depuis la porte de Versailles devant les sympathisants LREM, après avoir été déclaré en tête du premier tour du scrutin présidentiel avec 28%. « Je remercie Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Valérie Pécresse et Fabien Roussel qui m’ont apporté leur soutien dès ce soir », a ajouté le président sortant.

 « Votre confiance m’honore, m’oblige et m’engage (…) Je veux aussi remercier celles et ceux qui ont tant donné ces dernières années. Je sais ce que je vous dois, merci« .

Emmanuel Macron

Rien ne doit être comme avant

Dans son discours ce soir, Emmanuel Macron a évoqué l’avenir de la France : « plus rien ne doit être comme avant. Je souhaite tendre la main à tous ceux qui souhaitent travailler pour la France. (…) Je suis prêt à inventer quelque chose de nouveau pour rassembler. » Enfin, avant d’entamer sa campagne de l’entre deux tours, Emmanuel Macron a ajouté que le combat à venir était « décisif pour l’Europe et que rien n’était joué.« 

« Voulons nous d’une France qui par le plein emploi est capable de financer notre école, notre hôpital et notre service public ?« , a lancé Macron a la foule. Tout au long de son discours, l’actuel locataire de l’Elysée a beaucoup évoqué le progrès qui serait un de ses piliers en cas de réélection le 24 avril prochain, avec les droits des femmes en fers de lance. Pour finir, Macron a tenu à rappeler que le destin de la France et de l’Europe devront rester liés.

Emmanuel Macron est en tête avec 28% des voix, selon Ipsos. La candidate RN Marine Le Pen le suit de très près avec 24%. Troisième, le candidat de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon est à 21%. Selon Ipsos, suivent le candidat de Reconquête Eric Zemmour à 7,2% , Valérie Pécresse, candidate des Républicains (LR) à 5%, l’écologiste Yannick Jadot à 4,5%.

Le taux de participation à 17 heures était de 65 %. Un recul de 4,4 points par rapport à 2017 (69,42 %), mais de 6,5 points de plus qu’en 2002 (58,45 %), selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Le second tour de la présidentielle est prévu pour le dimanche 24 avril prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.