News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Bénin – « Totché »: la commune de Savalou révélée à travers l’initiative « trimestre animé »

«Totché », c’est le fruit de trois mois de labeur de 24 jeunes,  participant.e.s à la résidence de formation « TRIMESTRE ANIME – Savalou 2021» initiée par l’Association des cinéastes de l’image animée du Bénin (ACIAB)

Constituée de 04 épisodes,  cette série à travers « Tovi », le personnage principal, emmènent  à faire la découverte de la ville de Savalou, son histoire, ses sites touristiques ainsi que  ses spécialités culinaires. Ce programme qui en est à sa deuxième édition a été possible grâce au financement du Fonds Vivendi Create Joy et l’appui des partenaires locaux que sont l’Association pour le Développement de la Commune de Savalou (ADCS) et la Fondation Conrad GBAGUIDI.

Titrée « A la découverte de Savalou », la première saison de la série  « Totché » fait la description géographique de la ville de Savalou. Tovi y décrit la population, les habitants, les différents ethnies et lieux qui caractérisent la ville de Savalou. Une balade animée bercée par le son « Totché » de la jeune béninoise Fatima Kouchekeho connue sous le nom d’artiste « Faty »

Pour M. Conrad Gbaguidi, l’association pour le développement de la commune de Savalou (ADCS) « à travers le trimestre animé de Savalou, écrit une histoire, celle du démarrage d’une industrie du cinéma d’animation qui va permettre au Bénin d’exporter du talent ». « Nous avons tous la responsabilité de révéler le Bénin. Pour révéler le Bénin, il faut l’harmonie. Nous sommes tous en train de travailler sur l’harmonie. C’est donc cet harmonie qui va faire grandir le pays », a déclaré M. Gbaguidi.

Ville étape sur la route des Parcs Naturels du Nord du pays, Savalou est une ville carrefour sur la route entre le nord du Bénin, le Niger et le Burkina Faso. Cette ville aux origines Mahis est habituellement associée aux 15 Août de chaque année. En effet, les savalois [ les habitants de Savalou, ndlr] commémorent la fête de l’igname. Cette fête est devenue de nos jours une habitude pour tous les béninois d’ici et d’ailleurs.

Trois mois pour formé 24 jeunes

Le « Trimestre animé » est programme de formation en résidence qui vise essentiellement à tendre la main à des talents cachés de notre pays et à leur offrir une formation gratuite dans les métiers-passions du cinéma d’animation.   Cette formation s’inscrit dans le cadre d’une ambition de faire du cinéma d’animation un foyer d’emploi pour la jeunesse béninoise et un des leviers de la lutte contre la précarité dans notre pays le Bénin.

Pour Edjèdji Odilon ASSOU, le chef du projet, « les jeunes talents ont relevé le défi. Celui de parvenir à faire le travail de création et de conception de la première saison de série de dessins animés « Toché ». Même son de cloche de la part de Bénédict Iréné SAÏZONOU, président de l’association des cinéastes de l’image animée du Bénin (ACIAB) pour qui, « les objectifs de l’atelier ont été largement atteints car il reste impérieux pour nous de partager et de donner accès aux connaissances dans le secteur du cinéma d’animation. Mieux, les 24 Stagiaires résidants ont révélé le potentiel artistique et le génie créatif qui sommeillent en eux à travers la série « TOCHE », une merveille pour le Bénin. »

L’Association des Cinéastes de l’Image Animé du Bénin est une jeune association qui s’est engagée à mettre en place avec ses partenaires, l’écosystème nécessaire au développement d’une véritable industrie de création de contenus animés afin de faire du Bénin un pôle continental de l’Animation et où, les métiers du cinéma d’animations constituent un véritable levier du développement économique, social et culturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.