Exploitation minière au Cameroun: un chinois tire à bout portant sur un ex-employé

Au Cameroun, un responsable chinois de la société China mining a tiré à bout portant jeudi sur un de ses ex-employés qui réclamait plusieurs mois d’arriérés de salaire. La victime a été conduite d’urgence à l’hôpital régional de Bertoua.

Un ex-employé de la société chinoise d’exploitation minière, China mining, basée à Kana, arrondissement de Kette, région de l’Est au Cameroun, a été fusillé, jeudi 10 juin, par le responsable de l’entreprise. L’entrepreneur chinois a tiré à bout portant sur le jeune homme.

La victime, un certain Boutili Rostand réclamait plusieurs mois d’arriérés de salaire, rapporte l’ONG Forets et Développement Rural (Foder) qui milite pour la protection de l’environnement et le développement rural. D’après l’ONG, le sous-préfet de Kette, alerté, s’est dépêché sur les lieux de l’incident avec les forces de l’ordre. Après une séance de travail à la sous-préfecture avec les dirigeants de la société chinoise, la victime a été conduite à l’hôpital régional de Bertoua car la balle est toujours logée dans son corps.

Ce n’est pas la première fois que l’ONG Foder interpelle les autorités et les administrations en charge de la gestion de ressources minières, de la sécurité et de l’administration territoriale sur l’usage des armes à feu sur les sites d’exploitation minière par les exploitants.

En 2019, Narko Tayo, un artisan minier, avait reçu une balle tirée par un employé d’une entreprise chinoise, installée à Colomine, dans l’arrondissement de Ngoura, région de l’Est.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus