Bénin: la société civile disposée à accompagner une assise nationale dans un langage de vérité

Fidèle à sa mission de la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance, la fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES) a organisé le jeudi 10 juin 2021 à son siège à Cotonou, un débat politique sur la décrispation de la crise politique au Bénin.

Conduit par le journaliste Georges Amlon, le panel était constitué de deux acteurs de la société civile, Joël Atayi Guèdègbé et Ralmeg Gandaho, et deux acteurs politiques, Eugène Azatassou (opposition) et Lazard Sèhouéto (mouvance).

A Lire aussi: Bénin – Covid-19: apport de 30 millions de dollars d’aide additionnelle par la Banque Mondiale

Pour la décrispation de la crise politique qui secoue le pays depuis les élections législatives de 2019, les panélistes sont unanimes sur la tenue de dialogue franche et sincère entre les différents acteurs.

Si pour le représentant de l’opposition, Eugène Azatassou, l’unique voie de sortie de la crise actuelle, est le dialogue, la libération des prisonniers politiques et des exilés politiques.; néanmoins, on craint sur la forme et la procédure que pourrait prendre ce dialogue.

Les deux acteurs de la société civile sont d’avis que le dialogue reste la voie de sortie de crise. Ils affirment être disposés à accompagner l’exécutif s’il opte pour un dialogue, une assise nationale dans un langage de vérité et de sincérité, pour la restauration de la démocratie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -