Politque

padeguenon
17 Vues · 2 mois depuis

Le Président de la République, Monsieur Patrice TALON, effectue depuis le mercredi 13 décembre 2023, une visite de travail de quatre (04) jours en Martinique.

Ce déplacement du Président Patrice TALON en Martinique, sa première sur ce territoire, s'inscrit dans une dynamique de valorisation du patrimoine culturel matériel et immatériel du Bénin et de la promotion de la création contemporaine au-delà des frontières béninoises.

Peu après son arrivée, le Président de la République a été reçu par le Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, Monsieur Serge LETCHIMY, avec qui il a eu un long tête-à-tête. Le renforcement de la coopération entre le Bénin et la Martinique était au menu des échanges. S’en est suivie une rencontre élargie aux élus de la Collectivité Territoriale puis aux acteurs du monde socio-économique et culturel de la Martinique.

Face à ce parterre d'invités, de personnalités et des membres de la délégation béninoise, le Président Patrice TALON a fait une présentation du Bénin d’aujourd’hui, ses atouts économiques, culturels et touristiques. Pour le Chef de l’Etat, le Bénin est un pôle d’attractivité en Afrique pour les investisseurs martiniquais.

Vers l’ouverture d’une une liaison aérienne directe entre Cotonou et Fort-de-France

Lors de la rencontre avec les acteurs socioprofessionnels, et dans sa volonté d’impulser une nouvelle dynamique à la coopération entre le Bénin et l’Île, le Président de la République a fait une annonce : Subventionner l’ouverture d’une liaison aérienne directe entre Cotonou et Fort-de-France. « Nous allons convenir avec une compagnie aérienne qui opère déjà sur ces régions, d’ouvrir cette ligne aérienne. Et comme il est évident qu’elle ne peut être rentable dans les premières heures, il faudra nécessairement un soutien financier. Il faut le faire pour promouvoir la mobilité entre nos deux pays et ouvrir les opportunités pour les hommes d’affaires, les touristes de venir, ici et là. À défaut, nous resterons encore des décennies à ne pas avoir cette mobilité entre nos deux régions », a déclaré le Président Patrice TALON.

En réaction à cette annonce, Monsieur Serge LETCHIMY, Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, s’est réjoui de la nouvelle et surtout de l'idée du Chef de l'État béninois de subventionner une liaison aérienne directe avec Fort-de-France. Il compte aussi sur le soutien de l'État français. « Il ne s’agit pas de se substituer à l’État et à la République mais de travailler en toute intelligence. L’État a intérêt à faciliter les contacts avec l’Afrique et, à ce titre-là, l’Etat sera concerné par les autorisations à donner sur le plan aérien et surtout à faciliter les procédures . Si Fort-de-France est un hub vers l’Afrique, cela veut dire que tous ceux qui veulent aller à Cotonou au Bénin viennent en Martinique...».

Beaucoup d’autres sujets ayant trait au renforcement de la coopération bilatérale entre le Bénin et la Martinique ont été évoqués au cours de la rencontre.

L'échange symbolique de cadeaux constitués d’un masque Guèlèdè et d’une sculpture de Manscour, entre les deux hautes personnalités, a mis fin à cette rencontre qui s’est déroulée à l’hôtel de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) à Plateau Roy.

La délégation béninoise autour du Président TALON est composée de son Conseiller Spécial, Monsieur Johannès DAGNON, du Secrétaire d’État à l’Énergie, Monsieur Édouard DAHOME, de Monsieur Jean-Michel ABIMBOLA, Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, du Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement, Porte-parole du Gouvernement, Monsieur Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI, de Monsieur Willy ROSIER, Directeur de l’Agence Bénin Tourisme, des chargés de mission du Président de la République, Monsieur José PLIYA et Madame Coline TOUMSON-VENITE, du Directeur Général de l'Agence du Développement des Arts et de la Culture (ADAC), Monsieur William CODJO...etc.

padeguenon
2 Vues · 2 mois depuis

Le président de la République démocratique du Congo a accordé un entretien à France 24 et RFI, à quelques semaines de l'élection présidentielle du 20 décembre. Candidat à sa réélection, Félix Tshisekedi se dit "serein" et défend son bilan avant l'échéance électorale. Il répond également aux attaques de l'opposition et notamment de son rival Moïse Katumbi qui se présente face à lui.




Showing 3 out of 3