« Très difficile de tourner la page. La tristesse est immense », Kylian Mbappé ne s’en revient pas

AccueilMondeMonde – Sport"Très difficile de tourner la page. La tristesse est immense", Kylian Mbappé ne s'en revient pas
- Publicité-
Campagne Pigier Cisco

Entreprenant sans être récompensé contre la Suisse, Kylian Mbappé a raté l’ultime tir au but tricolore, précipitant l’élimination de la France dès les huitièmes de finale de l’Euro, lundi. Une expérience très amère pour l’attaquant des Bleus (22 ans).

Lundi 28 juin, dans la nuit chaude de Bucarest, Kylian Mbappé a quitté la pelouse de la National Arena, la tête basse, consolé par ses coéquipiers, Pavard, Sissoko et Digne, après l’élimination de la France contre la Suisse (3-3 a.p., 5-4 t.a.b.). Forcément affecté par son échec sur le dernier tir au but tricolore, Kylian Mbappé a publié un message sur les réseaux sociaux, dans lequel il reconnaît sa responsabilité lors de la séance des tirs au but perdue contre la Suisse.

« Très difficile de tourner la page. La tristesse est immense après cette élimination, nous n’avons pas pu atteindre notre objectif. Je suis désolé pour ce penalty. J’ai voulu aider l’équipe mais j’ai échoué », a-t-il ainsi écrit. Et le meilleur buteur de Ligue 1, qui quitte la compétition sans avoir marqué le moindre but, de s’attendre à quelques nuits difficiles. « Trouver le sommeil sera difficile mais c’est malheureusement les aléas de ce sport que j’aime tant. Je sais que vous les fans vous êtes déçus, mais je voudrai quand même vous remercier pour votre soutien et de toujours avoir cru en nous. Le plus important sera de se relever encore plus fort pour les prochaines échéances à venir », a-t-il en effet poursuivi, avant de souhaiter « bonne chance » à la Suisse.

- Publicité-
https://www.instagram.com/p/CQrpin5lbT8/?utm_source=ig_embed&ig_rid=5c3126f3-960a-4790-8067-ed57dd8175d5

Touché en plein cœur par ce premier échec en Bleu, il est resté de longues secondes, dubitatif devant la surface suisse, le regard perdu dans le vide. Sur le chemin des vestiaires, il a sûrement dû se refaire le fil de sa soirée roumaine. Très remuant, souvent disponible (57 ballons touchés), volontaire, mais bousculé (8 duels, 2 remportés), le numéro 10 a donné de sa personne, sans ménager ses efforts. Le joueur du PSG a participé activement à la révolte tricolore, après la première période indigente collectivement de l’équipe. Il s’est mué en passeur décisif sur l’égalisation de Karim Benzema (57e) puis a été à l’origine du doublé du Madrilène pour le 2-1 (59e). Pourtant, ses 120 minutes laissent un goût d’inachevé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici