Violences à Jérusalem: la Russie hausse le ton contre Israël

AccueilMondeMonde – DiplomatieViolences à Jérusalem: la Russie hausse le ton contre Israël
- Publicité-
Campagne Pigier Cisco

La Russie a appelé, ce mercredi, Israël à cesser « immédiatement » sa politique de colonisation dans les territoires palestiniens.

Dans un entretien accordé à Sputniknews, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Verchinine, a déclaré, ce mercredi, que les tentatives d’Israël de changer le statut de Jérusalem sont illégales. Par conséquent, Moscou exige que l’Etat hébreu cesse immédiatement ses activités de colonisation dans les territoires occupés.

A lire aussi: Violences à Jérusalem: le Hamas et Israël s’entretuent

- Publicité-

«Nous pensons que les tentatives d’Israël de changer le caractère géographique, démographique et historique et le statut de la ville sainte de Jérusalem sont illégales, et nous préconisons une cessation immédiate et complète de toutes les activités de colonisation dans les territoires palestiniens occupés, conformément à de nombreuses décisions de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité des Nations unies», a indiqué M.Verchinine.

Selon le ministre, la Russie prépare une déclaration conjointe avec ses partenaires du Conseil de sécurité de l’Onu, portant sur la situation à Jérusalem-Est. « Elle mène des discussions avec la Chine, qui préside le Conseil de sécurité, ainsi qu’avec d’autres délégations et a organisé des entretiens avec la Turquie au niveau des Présidents et ministres des Affaires étrangères », rapporte le média russe.

A lire aussi: Qu’est-ce que le « Dôme de fer », le bouclier d’Israël efficace contre les roquettes du Hamas ?

- Publicité-

La situation à Jérusalem a ouvert la porte à une nouvelle escalade militaire entre Israël et le Hamas. Depuis lundi, des échanges de tirs de roquettes s’observent entre les deux parties. A ce jour, plusieurs morts et des blessés ont été enregistrés des deux côtés. Pendant ce temps, la communauté internationale appelle au calme et à la retenue. « Il ne faut surtout pas aller à une escalade militaire », a-t-elle prévenu. Mais cela semble être de l’eau versée sur le dos du canard, puisque les deux camps semblent avoir décidé de régler les comptes avec les armes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici