spot_imgspot_img

Rwanda – RDC: la flamme de la crise continue son parcours, le M23 gagne du terrain

AccueilDiplomatieRwanda - RDC: la flamme de la crise continue son parcours, le M23 gagne du terrain
- Publicité-

Reçu ce lundi par le chef de la diplomatie congolaise Christophe Lutundula Apala, l’ambassadeur du Rwanda, a été notifié de la décision de Kinshasa lui demandant de quitter le territoire congolais dans les 48 heures, soit le 02 novembre au plus tard.

Le conseil supérieur de la défense présidé par le président Félix Tshisekedi a décidé de l’expulsion de l’ambassadeur rwandais dans les 48 heures. La décision du Conseil a été notifiée au concerné ce lundi 31 octobre 2022. Selon nos informations, le diplomate rwandais préfère partir plutôt, soit ce même lundi.

Parallèlement à cette notification, Christophe Lutundula Apalaa a réitéré l’instruction donnée en son temps au nouvel Ambassadeur de la République Démocratique du Congo près la République du Rwanda, de surseoir à la présentation de ses lettres de créance aux autorités rwandaises jusqu’à nouvel ordre et a rappelé en consultation le Chargé d’Affaires de la République Démocratique du Congo à Kigali.

- Publicité-

« (…), il a été observé, ces derniers jours, une arrivée massive des éléments de l’armée rwandaise pour appuyer les terroristes du M23 en vue d’une offensive générale contre les positions des FARDC. », a affirmé, le Conseil Supérieur de la Défense de la RDC.

Le Rwanda prend acte et « regrette »

Dans un communiqué dimanche 30 octobre, le Rwanda, a pris acte de la décision portant expulsion de son diplomate en poste à Kinshasa et dit regretter cette décision du pays voisin. « Le Rwanda note avec regret la décision du Gouvernement de la RDC d’expulser l’ambassadeur rwandais Vincent Karega », indique le communiqué des autorités de Kigali.

« Il est regrettable que le gouvernement de la RDC continue de prendre le Rwanda comme bouc émissaire pour dissimuler et détourner l’attention de ses propres échecs en matière de gouvernance et de sécurité. », ajoute le communiqué, ajoutant que: « Le Rwanda reste déterminé à contribuer à une solution de sécurité régionale durable et pacifique dans les cadres régionaux convenus, notamment la Feuille de route de Luanda et le Processus de Nairobi. ! ».

- Publicité-

Le M23 gagne à nouveau du terrain

De violents combats ont repris depuis le samedi 22 octobre 2022, entre l’armée congolaise et les rebelles du M23 qui ont pris le contrôle de la cité de Bunagana, près de la frontière avec l’Ouganda, depuis 04 mois. Selon nos sources, les rebelles prennent le dessus, et les combats se rapprochent de Goma, alors que l’armée congolaise tente de reprendre le contrôle des villes contrôlées par les rebelles.

Selon l’ONU, « des milliers de personnes déplacées, dont en majorité des enfants, continuent d’arriver à Kanyaruchinya, au nord de Goma, fuyant les violences dans le Territoire de Rutshuru. L’accès à l’eau, aux abris, à la nourriture sont parmi les besoins les plus urgents ».

D’après la MONUSCO, deux casques bleus ont été blessés par un tir de mortier et deux autres par des armes légères lors des attaques perpétrées le samedi 29 octobre 2022 par les rebelles du M23 à Kiwanja, dans le territoire de Rutshuru (Province du Nord-Kivu). Face à cette crise qui oppose le Rwanda et la RDC, la communauté internationale appelle au dialogue pour une solution pacifique.

Campagne RGPH5

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!
Campagne RGPH5