News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Etats-Unis : après le passage de l’ouragan Ida à la Nouvelle-Orléans, l’heure du bilan

Il y a 16 ans, jour pour jour, la tempête Katrina ravageait la Nouvelle-Orléans. Cet Etat du sud des Etats-Unis vient de subir, de plein fouet, les affres de l’ouragan Ida. « C’est un cyclone potentiellement mortel », a souligné le président Joe Biden, qui s’est rendu dimanche au siège de l’agence américaine de gestion de crise (FEMA) et a prié la population de prendre la menace au sérieux.

La compagnie Entergy, distributeur de l’électricité dans le sud-est de l’Etat américain, « a confirmé que La Nouvelle-Orléans était sans électricité », a tweeté NOLA Ready, une agence du Bureau de la sécurité intérieure et de la préparation aux urgences. « La seule électricité dans la ville vient des générateurs », a-t-elle précisé.

À lire aussi : « Ils ne parlent que de ça », Donald Trump agacé de se faire voler la vedette par un ouragan

« Nous n’avons plus d’électricité maintenant dans toute la ville ! C’est le moment de rester dans vos endroits sûrs. Ce n’est pas le moment de sortir !», a tweeté la maire de La Nouvelle-Orléans, LaToya Cantrell.

Mise en garde contre un « risque mortel »

Près d’un million de foyers, en tout, étaient privés d’électricité dimanche soir à travers la Louisiane, selon le site spécialisé poweroutage.us. Classé en catégorie 4 à son arrivée à la mi-journée sur les côtes de Louisiane, Ida est passé en catégorie 3 en début de soirée, la même catégorie que Katrina qui avait dévasté cet Etat du sud des Etats-Unis en 2005. « Ida est un dangereux ouragan de catégorie 3 sur l’échelle de Saffir-Simpson (sur 5). Un affaiblissement rapide est attendu au cours de la journée prochaine, mais Ida devrait rester un ouragan jusqu’à tard ce soir », a indiqué le Centre national des ouragans (NHC) dans son bulletin de début de soirée. Le NHC a mis en garde contre le « risque mortel » créé par l’ouragan et a exhorté les résidents des zones affectées à « prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger leur vie et leurs biens ».

À lire aussi : Haïti: le bilan du puissant séisme dépasse désormais les 2000 morts

Le NCH a averti d’un risque d’inondations dans plusieurs zones, notamment à Jean Lafitte, bourgade au sud de La Nouvelle-Orléans, où les digues ont cédé, a indiqué le maire Tim Kerner à WGNO, une filiale de la télévision ABC. « Nous avons entre 75 à 200 personnes bloquées à Barataria », a-t-il dit. « Les vents sont encore trop forts, nous ne pouvons mettre à l’eau des bateaux pour les récupérer ». A 01H00 locales, lundi (06H00 GMT), Ida progressait avec des vents à 120 km/h et devait continuer à s’affaiblir en traversant les terres, selon les services météo, avec une trajectoire l’emmenant vers le nord puis l’est pour atteindre, mercredi, le milieu de la côte atlantique.

« C’est un cyclone potentiellement mortel », a souligné le président Joe Biden, qui s’est rendu dimanche au siège de l’agence américaine de gestion de crise (FEMA) et a prié la population de prendre la menace au sérieux.

Pas d’électricité

Ida « sera l’un des ouragans les plus puissants à frapper la Louisiane depuis au moins les années 1850 », a prévenu le gouverneur de l’Etat, John Bel Edwards. « Il n’y a aucun doute que les prochains jours et semaines seront extrêmement difficiles », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. « Une fois que l’ouragan sera passé, vous devez vous préparer à rester à l’abri où vous vous trouvez pour au moins 72 heures », a-t-il ajouté. Sur CNN le gouverneur a estimé que le coûteux système de digues mis en place après la dévastation de Katrina en 2005 devrait « tenir ».

À lire aussi : Haïti : la tempête Grâce déverse des pluies torrentielles sur l’île

Le niveau de l’océan était de plus d’un mètre et demi au-dessus de sa moyenne habituelle haute à plusieurs endroits, selon le NHC. A 130 km de La Nouvelle-Orléans, dans la capitale, Baton-Rouge, un couvre-feu a été annoncé pour toute la partie de la ville à l’ouest du fleuve Mississippi, à partir de la tombée de la nuit et jusqu’à l’aube, lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.