News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Des dizaines de bandits pulvérisés par des chasseurs de l’armée de l’air nigériane

L’armée nigériane a mené des opérations militaires dans le nord du pays et a neutralisé plusieurs dizaines de combattants armés, connus localement sous le nom de bandits, a rapporté l’AFP, citant l’armée de l’air du pays.

« Le 2 août 2021, l’armée de l’air nigériane (…) a bloqué des bandits armés à vélos, se déplaçant dans les réserves forestières de Kwiambana (dans l’État de Zamfara) (…) plus de 78 bandits ont été neutralisés et leurs camps détruits », a indiqué le porte-parole de l’armée de l’air, Edward Gabkwet, dans une déclaration jeudi soir.

Les bandits ont été tués lors d’une opération d’envergure des forces nigérianes, qui comprend également des frappes aériennes dans le nord-ouest de l’État de Zamfara. Pendant des années, des bandits lourdement armés ont ravagé le nord-ouest et le centre du Nigéria, mais les groupes ont récemment intensifié leurs attaques contre des écoles, kidnappant des centaines d’étudiants contre rançons et provoquant une réponse militaire.

Le porte-parole de l’armée de l’air a également souligné que les bandits ont été traqués vers « des camps étendus et bien dissimulés avec de nombreuses huttes » qui ont été détruits par l’armée de l’air « en liaison avec des troupes au sol, formant des forces de blocage autour des zones ciblées de la forêt ». Le même communiqué assure que les bandits survivants se sont échappés et ont abandonné leurs camps.

Les frappes aériennes contre les positions des insurgés ont été menées avec le déploiement de chasseurs Alpha Jet et des hélicoptères d’attaque, selon le communiqué. L’armée nigériane s’est déployée pour la première fois dans la région en 2016 et un accord de paix avec les bandits a été signé en 2019, mais les attaques contre les communautés se sont poursuivies, exacerbant la colère des populations locales.

Les violences liées à ces groupes ne sont que l’un des défis auxquels sont confrontées les forces de sécurité du Nigéria, qui luttent également contre une insurrection djihadiste de plus de dix ans dans le nord-est et une agitation séparatiste dans le sud-est. Le mois dernier, des gangs lourdement armés ont abattu un Alpha Jet de l’armée de l’air au-dessus de Zamfara, bien que le pilote se soit éjecté en toute sécurité et ait échappé à la capture. Le 22 juillet, l’armée de l’air a déclaré avoir reçu les six premiers des 12 turbopropulseurs d’attaque légère, Super Tucano, des États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.