Pegasus: Comment savoir si l’on a été infecté par le logiciel espion ultrasophistiqué

Alors que la sphère médiatique est secouée par l’affaire Pegasus, les utilisateurs de smartphones s’interrogent, eux aussi, sur le cyberespionnage dont ils pourraient être victimes.

D’après un consortium de journalistes de Forbidden Stories, dont font notamment partie Le Monde et Radio France, les numéros de téléphone de journalistes, d’hommes politiques, d’hommes d’affaires et de militants ont pu être surveillé par les Etats, clients de la société israélienne NSO, fabricant du  logiciel-espion Pegasus. A la suite des révélations sur le logiciel espion de la société israélienne NSO, beaucoup de personnes se demandent si leur smartphone a pu être surveillé par leur Etats.

Au total, ce sont les numéros de plus de 650 responsables politiques et officiels gouvernementaux de plus de 34 pays qui ont été sélectionnés comme cibles, notamment en Afghanistan, au Congo, en Égypte, en Inde, au Mali, au Rwanda, en Arabie Saoudite ou encore au Togo. comment savoir si l’on a été infecté par le logiciel de surveillance ?

Selon Le Monde, le processus de détection nécessite des connaissances informatiques certaines et des heures de travail. De plus, il faut obligatoirement être équipé d’un ordinateur sous Linux ou Mac OS. Si, depuis deux jours, plusieurs services en ligne prétendent proposer un « test Pegasus » fiable, il est pour l’heure fortement déconseillé d’avoir recours à ces services prétendant pouvoir détecter le logiciel espion. Ils pourraient cacher une escroquerie ou un logiciel malveillant. Rappelons que les chances pour le grand public d’avoir été infecté par Pegasus demeurent faibles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -