Nigéria: le président Buhari identifie les causes de l’insurrection de Boko Haram

L’insurrection de Boko Haram dans le nord du Nigeria est largement alimentée par le chômage et la pauvreté des jeunes, a déclaré le président nigérian, Muhammadu Buhari.

Dans une interview accordée ce jeudi, le président Buhari a déclaré que l’insurrection de Boko Haram dans le nord du Nigeria est largement alimentée par le chômage et la pauvreté des jeunes. Le dirigeant nigérian a expliqué qu’il pensait que son gouvernement avait fait beaucoup pour lutter contre les terroristes, mais le problème dans le « Nord-Est est très difficile ».

Il a déclaré qu’il pensait que la majorité des membres de Boko Haram était nigériane après avoir été informé par le gouverneur de l’État de Borno, Babagana Zulum. Tout en promettant de faire de son mieux pour mettre fin aux violences dans le pays, le Général a insisté sur une réponse armée face aux troubles dans le sud-est du pays.

L’insurrection djihadiste au Nigeria ou insurrection de Boko Haram est un conflit armé qui éclate en 2009 dans le nord du Nigeria. Cette guerre oppose l’État nigérian, le Cameroun, le Tchad et le Niger aux groupes salafistes djihadistes de Boko Haram, de l’État islamique en Afrique de l’Ouest et d’Ansaru.

Le conflit débute en juillet 2009, par le soulèvement à Maiduguri, la capitale de l’État de Borno, d’une secte islamiste surnommée « Boko Haram », fondée par Mohamed Yusuf. L’insurrection est réprimée par l’armée nigériane et Yusuf y trouve la mort. En 2010, le mouvement passe sous le contrôle d’Abubakar Shekau. Il devient un groupe armé qui prend le nom officiel de « Groupe sunnite pour la prédication et le djihad » et commence une campagne de guérilla, d’attentats et de massacres.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus