News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Recours collectif contre Elon Musk suite à sa prise de position dans Twitter

D’anciens actionnaires de Twitter ont déposé mardi un recours contre Elon Musk, affirmant qu’ils ont manqué la récente hausse du cours de l’action parce que le patron de Tesla a attendu trop longtemps pour divulguer sa participation de 9,2% dans le réseau social.

L’arrivée d’Elon Musk au capital de Twitter n’a pas fini de provoquer des remous. Mardi, des anciens actionnaires du réseau social ont déposé un recours collectif contre le milliardaire auprès du tribunal fédéral de Manhattan. Ils lui reprochent d’avoir artificiellement maintenu le cours de l’action Twitter à la baisse en tardant à divulguer sa prise de participation à hauteur de 9,2 % dans le réseau social. Une manœuvre qui les a empêchés de profiter de la hausse des cours qui a suivi et qui a permis à l’homme le plus riche de faire une bonne affaire.

Les avocats de Marc Bain Rasella, l’actionnaire à l’origine de la plainte, rappellent qu’Elon Musk a commencé à acheter des actions en janvier. Le 14 mars, sa prise de participation dépassait les 5 %. Ce seuil déclenche l’obligation, fixée par la SEC, le gendarme boursier américain, de divulguer la prise de participation dans un délai de dix jours. Elon Musk aurait donc dû dévoiler sa montée au capital de Twitter avant le 24 mars.

« Déclarations trompeuses »

Or, le milliardaire n’a pas respecté cette obligation. Ce n’est en effet que le 4 avril qu’il a fini par déposer le fameux formulaire auprès de la SEC, révélant qu’il avait fait main basse sur 9,2 % du capital de Twitter. Pendant cette période, Elon Musk a continué à « amasser des actions » à un prix avantageux, selon la plainte. En effet, les actions de la société ont augmenté de 27 % à l’annonce de sa prise de participation, passant de 39,31 dollars le 1er avril à 49,97 dollars le 4 avril.

« Les investisseurs qui ont vendu leurs actions entre le 24 mars, date à laquelle Elon Musk avait l’obligation de révéler sa prise de participation, et avant le 4 avril ont manqué l’augmentation du prix de l’action qui en résulte », décrit la plainte. Ce sont eux qui se joignent aujourd’hui au recours collectif. Ils accusent officiellement Elon Musk de « déclarations et omissions matériellement fausses et trompeuses ».

Provocations

Ni Elon Musk ni Twitter n’ont pour le moment réagi à ces accusations, qui marquent un nouvel épisode dans la relation mouvementée entre le réseau social et le milliardaire. L’arrivée de ce dernier, désormais premier actionnaire du groupe, est loin de faire l’unanimité. Le « Washington Post » racontait la semaine dernière que plusieurs salariés de Twitter avaient fait part de leur inquiétude à l’arrivée du milliardaire fantasque au capital. Ils estiment que les valeurs de l’homme le plus riche au monde ne sont pas alignées avec la culture d’entreprise du réseau social.

Pendant ce temps, le patron de Tesla et Space X multiplie les tweets provocateurs, interrogeant ses nombreux followers sur les améliorations à mener pour revoir de fond en comble le fonctionnement du réseau social. Et ce, même s’il a refusé à la dernière minute de siéger au conseil d’administration .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.