News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Cacophonie au sein de l’opposition: des assises annoncées pour harmoniser les points de vue

Les élections législatives de 2023 sont une croisée des chemins pour l’opposition au pouvoir du président Patrice Talon. Conscient de l’enjeu de cette compétition, les partis politiques de l’opposition veulent davantage se serrer les coudes pour ne pas aller en rang dispersé contre un adversaire qui a déjà plusieurs longueurs d’avance sur elle.

Quelle chance pour l’opposition au régime du président Patrice Talon? La question préoccupe certainement les leaders de l’opposition au régime de la rupture. Reçu le lundi 11 Avril 2022 dans l’émission « ACTU MATIN » de la chaine de télévision privée « Canal 3 Bénin », le président du parti « Restaurer La Confiance », Iréné Agossa estime que l’opposition se fera griller en allant en rang dispersé à cette compétition électorale du 08 janvier 2023.

La voie de sortie pour l’opposition aux dires du colistier du candidat Corentin Kohoué aux dernières élections présidentielles, c’est d’avoir une stratégie Commune pour aborder ces élections. Pour Iréné Agossa, il faut certes aller en rang serré à cette élection mais il faut aussi définir une stratégie Commune à déployer sur le terrain. Pour ce faire, l’acteur politique annonce l’organisation des assises de l’opposition.

Un projet fédérateur des énergies…

C’est un secret de polichinelle que depuis l’avènement du régime du président Patrice Talon, l’opposition n’a jamais réussi à se mettre ensemble. Les guerres de leadership à l’interne, la primauté de l’intérêt individuel sur l’intérêt commun, la méfiance avec des soupçons de présence de taupes envoyés par le pouvoir n’ont jamais permis à l’opposition de parler le même langage.

Mais cette fois ci, le président du parti Restaurer la Confiance veut réussir l’exploit de réunir l’opposition pour qu’elle aborde non seulement en rang serré les prochaines élections législatives; mais également pour qu’elle se donne une stratégie Commune. Loin d’une intention fugace, Iréné Agossa semble croire à ce projet et en a même déjà conçu un calendrier d’actions.

A le croire, ces assises de l’opposition doivent se tenir au plus tard avant la fin du mois de Mais 2022. Le sujet fera objet cette semaine, rassure le président du parti Restaurer La Confiance, d’une séance de travail avec le chef de file de l’opposition, le secrétaire exécutif national du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), Paul Hounkpè.

Cette assise de l’opposition à l’en croire permettra de savoir qui sont réellement les partis politiques qui sont en opposition au régime du président Patrice Talon. Après cette clarification de l’environnement politique, les assises de l’opposition lui permettront de retenir une stratégie de lutte politique commune dans le cadre des élections législatives du 08 janvier 2023.

« Nous allons mettre une stratégie intelligente en place qui va nous permettre de rallier toutes les forces et de faire en sorte que nous puissions être majoritaires au parlement« , promet Iréné Agossa

Pourvu que ce projet de l’opposition aboutisse quand on sait que le président du parti Restaurer La Confiance tout comme son camarade de la force cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), Paul Hounkpè sont considérés comme des pions du pouvoir en place et une déclaration officielle d’appartenance à l’opposition ne fera pas disparaître comme un coup de bâton magique, les soupçons qui pèsent sur eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.