Bénin: accusé d’avoir pris 70 millions chez Madougou, Rachidi Gbadamassi réagit

AccueilA la UneBénin: accusé d'avoir pris 70 millions chez Madougou, Rachidi Gbadamassi réagit
- Publicité-
Campagne Pigier Cisco

Au cours du procès de l’opposante Reckya Madougou, une affaire de 70 millions de francs CFA a été évoquée à la barre par Tidjani Bio Dramane, co-accusé et oncle de l’ancienne ministre. Selon ses dires, Les députés Rachidi Gbadamassi, Nazaire Sado et Sanni Mama auraient pris la somme de 70 millions de francs CFA chez la candidate du parti Les Démocrates dans le cadre des tractions de parrainages à la présidentielle d’avril 2021. Face à la grosse polémique suscitée par l’affaire, le député de la 8è législature a brièvement abordé le dossier

Accusé d’avoir pris de l’argent chez Reckya Madougou contre une promesse de parrainages, Rachidi Gbadamassi veut s’éloigner de la polémique sur les réseaux sociaux et invite ses détracteurs à préparer leurs arguments pour une éventuelle confrontation devant la justice. La réaction de l’élu a été enregistrée dans un forum où le sujet a suscité de vifs commentaires dans la soirée du lundi 20 décembre 2021.

Pour le député du Bloc Républicain, cette affaire de 70 millions est comparable aux « derniers soubresauts d’un animal agonisant froidement abattu et atteint ». « Ceux qui pensent que je vais étaler mes stratégies juridiques sur les réseaux sociaux se trompent largement. Je sais où et quand exploiter mes arguments juridiques », a-t-il écrit. Il fait savoir que tout ce qui se dit çà et là n’est que de la spéculation. Rachidi Gbadamassi rappelle que « quand on ne maîtrise pas un sujet, il faut éviter de l’aborder ».

- Publicité-

Avant l’honorable Rachidi Gbadamassi, le député Nazaire Sado avait réagi à travers les réseaux sociaux. Il n’est pas allé au fond du sujet, mais dans son message, il a tenu à rectifier l’information sur sa rencontre avec Reckya Madougou. Dans le texte qui a fait le tour des réseaux sociaux, le parlementaire fait savoir qu’il a rencontré Madougou une seule fois à Cotonou et non à Lomé.

Reckya Madougou condamnée à 20 ans de réclusion criminelle

A l’issue du procès du 10 décembre 2021, Reckya Madougou a été reconnue coupable de complicité d’actes de terrorisme et condamnée à 20 ans de réclusion criminelle et 50 millions de francs CFA d’amende. Ses co-accusés Bio Dramane Tidjani, Sacca Zimé Georges et Mama Touré Ibrahim ont tous écopé de 20 ans de réclusion criminelle et 50 millions de francs CFA d’amende pour actes de terrorisme et association de malfaiteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici