Bénin: les conducteurs de taxi-moto et les agents de santé, au cœur de la 1ère CAD d’Alain Orounla

Le préfet du département du Littoral, Alain Orounla, a présidé le mercredi 16 juin dernier sa première Conférence administrative départementale (CAD). Les sujets abordés à cette assise ont trait à la méconnaissance du code de la route par les conducteurs des taxi-moto, et la légèreté dans le traitement des accidentés de la route dans les hôpitaux publics.

Sur le cas de la méconnaissance du code de la route par les conducteurs de taxi-moto communément appelés « zémidjan », un long débat s’est installé entre les participants à cette Conférence administrative départementale (CAD).

A Lire aussi: Bénin: pour le dégel de la crise politique, Iréné Agossa propose une double assise

Vu l’intérêt suscité par le sujet, il a été décidé l’initiation d’une autre séance pour se pencher plus à fond là-dessus afin de parvenir à des résolutions plus pertinentes, susceptibles de palier les nombreux cas d’accident occasionnés par ces derniers à cause de leur méconnaissance du code de la route.

Le second sujet de grand intérêt social abordé par le préfet Alain Orounla concerne les agents de santé des hôpitaux publics.

Ces derniers accorderaient peu d’attention aux accidentés de la route convoyés par les sapeurs-pompiers pour être pris en charge.

Les débats ont visé à apporter des corrections aux irrégularités et le manque d’attention que certains de ces agents accordent à ces cas d’accident recueillis par les sapeurs-pompiers.

D’autres sujets ont été également abordés au cours de cette Conférence administrative départementale. Il s’agit, entre autres, de la nécessité pour les directeurs départementaux de chacun des deux départements (Atlantique et Littoral) d’être plus près de leurs villes, afin de s’occuper au mieux de leurs problèmes.

Il a été décidé à cet effet de mettre fin à la tenue conjointe de la Conférence administrative départementale (CAD) pour permettre à chaque département d’acquérir son autonomie dans l’animation de cette assise.

La question d’adaptation des villes au changement climatique a été également abordée par les participants. Une communication sur le programme d’adaptation des villes aux changements climatiques a été présentée par le Coordonnateur du projet, Abraham Avakoudjo.

Ce dernier a fait le point d’exécution du projet qui prend en compte quatre villes, dont la ville de Cotonou, dans le département du Littoral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -