Le Togo abrite les états généraux de l’ECO

Au total, 200 spécialistes de l’économie sont réunis à Lomé, depuis le mercredi 26 mai 2021, pour réfléchir à la future monnaie ouest-africaine appelée « ECO ». Les experts conviés à cette assisse vont notamment définir les contours de la nouvelle monnaie africaine.

Annoncé depuis plusieurs semaines, le colloque international sur la future monnaie ouest-africaine, l’ECO, s’est ouvert, mercredi, à Lomé. L’événement, organisé par la Faculté des sciences économiques et de gestion (FASEG) de l’Université de Lomé, doit permettre, selon ses organisateurs, “d’effectuer une réflexion prospective et scientifique autour de la future monnaie communautaire”.

A lire aussi: L’Arcep inflige une amende de près de 600 millions FCFA à Moov Africa Togo

Près de 200 personnes y prennent part, en présentiel ou à distance, parmi lesquels d’éminentes personnalités comme l’ancien Premier ministre béninois, Lionel Zinsou, les économistes Carlos Lopes (Guinée-Bissau), Nadim Kalife (Togo) et Wilfried Do Rego (Bénin), les politiques Aminata Traoré (Côte d’Ivoire), Ousmane Sonko (Sénégal), et les universitaires Achille Mbembe (Cameroun) et Kako Nubukpo (Togo).

2 000 personnes ont assisté en ligne à la session inaugurale de ces assises inscrites sous le thème “Du franc CFA à l’Éco, quelle monnaie pour quel développement en Afrique de l’ouest ?”. Les travaux s’achèvent, vendredi 28 mai. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus