« L’adhésion du Gabon au Commonwealth pourrait se concrétiser dès juin », Ali Bongo Ondimba

Le Gabon rentrera très bientôt dans la grande famille du Commonwealth. En séjour à Londres, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a annoncé qu’il a eu un entretien avec le Secrétaire général du Commonwealth, Patricia Scotland avec qui il a évoqué la volonté du Gabon d’adhérer à cette organisation qui regroupe les pays anglophones.

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a affirmé lundi dans un tweet qu’il avait exprimé la volonté du Gabon d’adhérer au Commonwealth lors d’un entretien à Londres avec la secrétaire générale de l’organisation qui regroupe les pays anglophones. « Echange très chaleureux et concluant avec l’honorable Patricia Scotland QC, (…) en vue de l’adhésion du Gabon au Commonwealth », a tweeté le président gabonais en français et en anglais. « Ce serait pour notre pays un tournant historique ! Cette volonté commune pourrait se concrétiser dès le prochain Sommet du Commonwealth à Kigali », qui aura eu lieu en juin, a-t-il précisé.

La diplomatie gabonaise avait déjà frappé à la porte de cette institution qui procédait entre autres, conformément à la charte du Commonwealth, à l’évaluation de la politique du Gabon en matière des droits de l’Homme, de la promotion de la démocratie et la gestion de crises. En 2012, après une visite au Rwanda, le président gabonais avait annoncé que son pays devait privilégier l’anglais pour devenir bilingue (français-anglais). Le projet n’a cependant pas connu un véritable développement.

Prochain Sommet du Commonwealth à Kigali

C’est le Rwanda qui abritera la prochaine réunion biennale des chefs de gouvernement du Commonwealth (CHOGM), reportée d’un an en raison de la pandémie du coronavirus. La réunion désormais prévue en juin prochain offre une opportunité pour cette association anglophone de 54 pays membres d’examiner comment elle peut répondre aux défis causés par la pandémie et le changement climatique.  Elle regroupe 2,4 milliards de personnes et comprend des économies avancées et en développement.

Le Rwanda, également membre de la Francophonie – son ex-ministre des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, est depuis le mois de janvier 2019 la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) – a rejoint le Commonwealth en 2009. L’année précédente, Kigali avait remplacé le français par l’anglais comme langue d’enseignement obligatoire depuis le niveau primaire, dans toutes les écoles publiques et privées subventionnées du pays. La dernière réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth (CHOGM) s’est tenue à Londres en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus