Bénin – Reconnaissance de paternité: « 30 à 45 présumés pères » enregistrés par jour, à la Mairie de Cotonou

Depuis l’annonce de l’exigence de la fiche de reconnaissance des fiches de paternité, les habitants de la ville de Cotonou commencent à se mettre aux pas. Depuis près de deux semaines, c’est 30 à 45 présumés pères qui sont reçus au service d’état civil de l’administration municipale.

Les usagers se bousculent à la Mairie de Cotonou pour le retrait de la fiche de reconnaissance de paternité. Selon Lucresse Nahum Tévoédjrè, Directrice de l’état civil et de la population, 30 à 45 personnes sont enregistrées par jour. « Journalièrement, nous avons entre 30 et 45 de présumés pères qui viennent légaliser cette fiche », a-t-elle confié à Frissons radio.

Nous avons constaté qu’il y a une affluence au niveau de nos guichets. On a constaté que les parents viennent légaliser la fiche de reconnaissance de paternité. Cette procédure ne concerne pas les couples légalement mariés, mais ceux qui sont en concubinage.

Lucresse Nahum Tévoédjrè

A la mairie de Cotonou, le retrait de la fiche de reconnaissance de paternité est gratuit, mais le dépôt de signature et la légalisation sont payants. « La fiche est gratuite. Par contre le dépôt de signature et la légalisation coûte 1400 fcfa à la Mairie de Cotonou », fait savoir Lucresse Nahum Tévoédjrè.

Sans CIP, pas d’acte de reconnaissance de paternité…

Dorénavant, il ne suffit donc plus que la mère donne le nom du père présumé de son bébé pour que la déclaration soit faite. « Si on n’est pas des gens mariés, il faut l’acte de reconnaissance de paternité », a martelé Cyrille Gougbédji, le Gestionnaire mandataire de l’ANIP.

Aux termes de l’article 3 de la loi loi 2020-34 du 06 janvier 2021, l’acte de reconnaissance de paternité est établi avec le Numéro personnel d’identification du père reconnaissant. Or, le Numéro personnel d’identification est inscrit sur le CIP, délivré par les services de l’ANIP.

Pour l’obtention du CIP, les demandeurs devront se rendre dans les locaux de l’ANIP. Les pièces exigées sont : la copie du récépissé RAVIP, l’acte de naissance sécurisé et un montant de 2 800 francs CFA pour frais de dossier. Il faut souligner que la reconnaissance de paternité doit se faire dans l’intervalle des trois premiers mois de la grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus