France: « Les Républicains » enregistre une nouvelle défection

Le maire de Nice, Christian Estrosi, vient d’emboîter le pas à son collègue de Toulon, Hubert Falco, qui a annoncé, mercredi, son départ de « Les Républicains ». Il dit avoir pris une décision pénible, en quittant son parti.

« Les Républicains » enregistre une nouvelle défection. Dans une interview accordée au journal Le Figaro, le maire de Nice, très attendu après le départ de son collègue de Toulon de « Les Républicains », a mis fin aux rumeurs, annonçant, à son tour, qu’il quittait le parti. « Je m’en vais de LR » et « quitter mon parti, est une décision pénible pour le gaulliste que je suis », a-t-il expliqué.

A lire aussi: Projet d’attentat en France: un diplomate iranien définitivement condamné en Belgique à 20 ans de prison

Dans son entretien diffusé par le média français, il dit vouloir travailler à « reconstituer une grande formation politique moderne ». Le démissionnaire a aussi dénoncé « la dérive d’une faction qui semble avoir pris en otage la direction du parti », pour faire capoter le projet d’alliance entre LREM et LR aux régionales en Paca.

« Je n’entends subir ni l’autorité d’un appareil politique, ni d’une autorité gouvernementale quelle qu’elle soit. Les seuls à qui j’ai des comptes à rendre, ce sont les électeurs de ma ville et de notre territoire », déclare le maire, Christian Estrosi.

Cette décision de Christian Estrosi d’abandonner son parti, fait suite à l’annonce du soutien de la majorité présidentielle au président Les Républicains sortant de la région Renaud Muselier, faite par le Premier ministre Jean Castex, le 2 mai. En effet, Jean Castex avait annoncé le retrait de la liste LREM au premier tour des élections régionales en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, au profit du président LR sortant de la région, Renaud Muselier. « C’est un accord pour des élections régionales, il est prématuré de parler d’autres échéances », a toutefois précisé le premier ministre.

A lire aussi: Assassinat en France: une femme brûlée vive par l’ex de son copain, à Brétigny

Les Républicains est un parti politique gaulliste et libéral-conservateur français, classé à droite et au centre droit sur l’échiquier politique. Issu du changement de nom et de statuts de l’Union pour un mouvement populaire en 2015, il s’inscrit dans la continuité des grands partis conservateurs : UNR, UDR et RPR. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus