CAN 2022 – Affaire Guelor Kanga: débouté par la CAF, la RDC contre-attaque

La Confédération africaine de football (CAF) a rendu, ce mercredi, son verdict, concernant l’affaire Guelor Kanga. En effet, l’instance africaine a rejeté les accusations de la RDC, confirmant ainsi la qualification du Gabon à la CAN 2022. Une décision que la Fédération congolaise ne compte pas accepter, et annonce qu’elle va interjeter appel.

Le jury disciplinaire de la CAF a rendu, mercredi, son verdict dans le dossier Guelor Kanga. L’instance africaine a rejeté la plainte déposée par la FECOFA au sujet de l’usurpation d’identité du joueur gabonais. Dans son verdict, le jury, après avoir écouté les plaidoiries des deux fédérations (FEGAFOOT et FECOFA), a décidé de ne pas considérer les arguments des Congolais, estimant que les éléments de preuve présentés par la partie congolaise n’ont pas été probants et suffisants pour établir la matérialité d’une falsification d’identité du joueur par la FEGAFOOT.

Une décision que le Congo ne compte pas accepter facilement. Dans un communiqué sur son site officiel, jeudi, la FECOFA annonce qu’elle va interjeter appel et n’hésitera pas à porter l’affaire devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) en cas de non-satisfaction.

«La Fédération a interjeté appel, conformément aux articles 54 et 55 du code disciplinaire de la CAF», a annoncé l’instance. Au cas où la RDC n’obtient pas gain et cause à la CAF, elle saisira les instances supérieures, concernant ce dossier d’usurpation de la nationalité congolaise« . Cette affaire est encore loin d’être vidée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus