« Au nom de quoi la France croit pouvoir continuer à faire des choix à notre place ? « , Ousmane Sonko

Je remercie tous ceux qui sont venus assister à cette prise de parole qui nous permet de revenir sur un pan entier de l’actualité relativement à cette loi liberticide, cette loi vicieuse, dangereuse qui a été votée il y a de cela une semaine à l’Assemblée nationale.

La question qui mérite d’être posée elle est très simple : pourquoi le Sénégal, un pays qui est un havre de paix, un pays qui n’a jamais été confronté au terrorisme ou à des actes de terrorisme, pourquoi ce pays là éprouve subitement le besoin de se doter d’une loi contre le terrorisme mais une loi beaucoup plus liberticide que les pays qui sont confrontés à ce phénomène depuis très très longtemps ? Quel dessein inavoué cache derrière cela ?…

Je voudrais dire aux Sénégalais que cette loi est la copie conforme du Terrorism Acte de Toni Blair de 2006 mais seulement Monsieur Blair n’avait pas osé aller aussi loin que Macky Sall… Dans la forme, c’est exactement la même configuration et les mêmes éléments mais la supercherie de Macky Sall qui est un homme vicieux dans sa gouvernance, la supercherie c’est d’en avoir profiter parce que une loi sur le terrorisme en soi ne gêne personne, elle est même l’émanation des conventions.

Tous les autres délits politiques liés au droit de manifester, liés aux dommages lorsqu’il y’a des manifestations etc etc il en a profité pour les extirper et les classer comme actes terroristes ce qui n’existe nulle part au monde. Vous ne les retrouverez nulle part même pas en Grande Bretagne qui a été victime d’attentat vous ne les retrouverez. C’est ça le vice de cette loi et je vous dirai pourquoi plus tard. Mais dans la forme également…

Si j’insiste sur ce modèle c’est parce que je veux que les Sénégalais comprennent que Macky Sall ne pense pas par lui-même, ne décide pas par lui-même et n’agit pas par lui-même, il n’en est même pas capable.

Macky Sall se fait dicter des lois, il se fait dicter des comportements et des actes à poser mais il le fait quand cela rejoint ses intérêts personnels. Parce que obnubilé par un 3ème mandat si les gens lui parlent de la possibilité de voter une loi contre le terrorisme, il saisit obligatoirement l’opportunité mais il a son calcul derrière et je vais y revenir.Qui est aujourd’hui, qui sont ceux qui aujourd’hui soufflent dans l’oreille de Macky Sall ?

Il faut que les Sénégalais le sachent. Si j’ai commencé par l’exemple britannique, c’est parce que Monsieur Tony Blair sous couvert de son institut qui prétend travailler dans le domaine de la gouvernance et de la plateforme digitale, e-santé et de l’agriculture est aujourd’hui un des conseillers privilégiés du gouvernement du Sénégal. Il est très fréquent au Sénégal, Novembre 2017, Février 2020, Mars 2021 et j’en passe et j’en passe…

Voila des hommes qui sont devenus très influents. Il y a que de manière générale on assiste à un balai des anciens présidents, des anciens premiers ministres. Matteo Renzi était en même temps que Tony Blair au mois de Mars au Sénégal officiellement pour la lutte contre la covid et la campagne de vaccination mais nous savons ce qui se passe. Nous savons qui est Tony Blair, spécialiste de la manipulation ethnocentriste au Kosovo, en Irak, en Lybie via son cabinet de conseil stratégique. N’oubliez pas qu’il était à l’origine de la guerre d’Irak parce qu’il était celui qui tenait l’hypothèse de l’arme nucléaire dont Saddam Hussein se serait dotée. Ce qui s’est révélé faux.

Ce sont ces gens là aujourd’hui qui ont pion sur lui et qui conseillent Macky Sall.

Il y a Monsieur Nicolas Sarkozy, l’homme qui nous avait traités d’attardés historiques, que nous ne serions pas suffisamment entrés dans l’histoire, que nous sommes dans un éternel recommencement, l’homme qui a fait liquider Mouhammar Khadafi, déstabiliser la Lybie, déstabiliser le Mali parce que nous savons que le Mali a été déstabilisé à partir du problème lybien, l’homme qui a fait assassiner lâchement Khadafi.

Cet homme là aujourd’hui dont la France même ne veut plus, poursuivi d’ailleurs, cet homme est fréquent au Sénégal. Je vous dis que sa dernière visite était du 10 au 14 juin 2021. Il a quitté la Côte d’Ivoire où il était avec Jean-Yves Le Drian pour piquer sur Dakar et se faire recevoir avec le tapis rouge par toutes nos autorités. Ce sont ces gens là qui soufflent à l’oreille de Macky Sall. Il y a Monsieur Jean Luc Brugger, ex juge anti terroriste français qui est aujourd’hui Haut représentant de l’Union Européenne auprès des États-Unis pour la lutte contre le financement du terrorisme.

Il était à Dakar il y a à peine un mois puisqu’il était à Dakar le 26 mai 2021. Ce monsieur s’est doté d’un cabinet en matière de lutte contre le terrorisme et a signé plusieurs contrats juteux un peu partout en Afrique. Il était au mois de Septembre 2020 en Mauritanie pour renouveler son contrat. En réalité c’est un spécialiste de la traque des oppposants africains. Tout opposant africain est terroriste pour lui et il est grassement payé pour le faire.

Ce sont ces gens là qui soufflent à l’oreille de nos dirigeants et Macky Sall y ajoute tous ceux qu’il veut par rapport à ses cibles personnelles. Je ne parle même pas de tous ces agents de renseignements particulièrement de la France et autres barbouzes qui pullulent dans notre pays, toujours prêts à exécuter les basses besognes comme du temps de Faucart. Parce que les méthodes sont devenues maintenant beaucoup plus vicieuses mais elles n’en sont pas pour autant complètement annulées. Ils n’ont pas pour autant abandonné toutes les vieilles méthodes de liquidation comme ça a été fait avec les Sankara, les Lumumba etc…

Mais les méthodes sont plus vicieuses maintenant. C’est des méthodes de destruction d’opposants par tous les moyens modernes que nous connaissons. Aujourd’hui Macky Sall a ouvert la porte à des sociétés de mercenaires depuis que le pétrole et le gaz, depuis que l’odeur du pétrole et du gaz sent et toutes ces autres ressources, nous avons toutes sortes de sociétés de mercenaires et je demanderai aux journalistes de faire de petites recherches sur la société COVALEX S.A d’un certain Laurent Clerc régulièrement à Dakar et qui prétend avoir des méthodes pour se débarrasser des opposants.

Je dis que nous n’avons pas besoin de toutes ces reliques politiques, des reliques politiques nous n’en avons pas besoin ici. Je dis que nous sommes ouverts à travailler avec tout le monde dans le sens d’une collaboration gagnant gagnant. Nous avons besoin des gens qui investissent mais en respectant les lois de ce pays, réaménagées d’ailleurs. Nous n’avons besoin des gens qui transfèrent la technologie. Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse.

Je ne suis pas en train de dire que la France est à l’origine de tous nos maux, elle n’est pas responsable de la corruption de nos élites, l’argent du peuple qui est volé tous les jours, détourné dans des comptes offshore, détourné pour construire des immeubles à gauche à droite, détourné pour corrompre de l’électorat, ça la France n’en est pas responsable même son attitude complaisante peut y jouer pour quelque chose.

La France n’est pas responsable du clientélisme, du détournement des deniers publics, de l’incompétence de nos leaders incapables d’identifier les priorités. Elle n’est pas responsable du bradage de nos ressources même si elle en bénéficie très largement. Tout ça est de la responsabilité de nos dirigeants incompétents, incapables et qui ne sont pas des patriotes du tout.

Mais il est temps que la France lève son genou de notre cou : 7 siècles de misère, de traite humaine, de colonisation et aujourd’hui de nëo-colonisation. Cela suffit, il est temps que la France nous foute la paix. Il est temps que la France prenne exemple sur ces voisins européens.

L’Allemagne est la 1ère puissance économique d’Europe, loin devant la France, la 3ème ou 4ème puissance économique du monde. L’Allemagne n’exploite aucun pays, aucune colonie. Je peux citer l’Italie, je peux citer l’Espagne, qui avaient des colonies avant mais qui n’exploitent personne, qui ne font pas de l’ingérence, qui n’imposent pas des dirigeants dans leurs anciennes colonies. Au nom de quoi la France croit pouvoir continuer à nous imposer des dirigeants, à faire des choix à notre place ?

Cela doit cesser et l’Afrique nouvelle, la jeunesse africaine, les élites africaines la diaspora africaine disent NON ça ne peut pas continuer. L’hypocrisie de cette France se vit et s’exprime tous les jours. Prenons exemple du cas du Mali et du Tchad. Au Tchad où le processus constitutionnel a été interrompu, la France a applaudi et son président est allé consacrer le nouveau roi. Au Mali où c’est pas le processus constitutionnel qui a été interrompu mais le processus de transition, la France a condamné et même a pris ses clic et clac et a dit qu’elle quitte le Mali. Ça c’est de l’hypocrisie, le deux poids deux mesures, le double langage que la France tient en Afrique.

Quand on a interrogé Monsieur Jean-Yves Le Drian sur la situation en Côte d’Ivoire, pourquoi la France a laissé faire un 3ème mandat ? Il a dit simplement pourquoi elle a accepté pour Monsieur Ouattara et pourquoi elle a refusé pour la Bielorussie, parce que la France a condamné en Biélorussie, elle a même poussé l’Union Européenne à condamner. Monsieur Le Drian répond en disant que c’est parce qu’il y a eu des millions de personnes qui sont sorties dans les rues en Biélorussie et que ce n’était pas le cas en Côte d’Ivoire. Voila comment la France traite les questions africaines.

Personnellement, nous n’attendons absolument rien de la France, nous voulons qu’elle cesse de s’ingérer dans nos affaires, que le peuple Sénégalais puisse avoir le droit de choisir librement et non pas parce que la France a choisi un candidat avec les méthodes qu’on connait. On commence par cibler les gens, on les décore dans les légions d’honneur ou dans les je ne sais quel autre grade, chevalier de l’ordre de je ne sais quoi, on les inscrit dans les loges maçonniques et on leur dit préparez-vous ce sera vous après.

Même l’hypothèse où Macky Sall ne pourrait pas passer, nous savons qui est en train d’être préparé par la France. Cela doit cesser, cela ne se passera plus comme ça. Que cela soit clair nous n’avons rien contre le peuple Français et en France.

Même des voix politiques et citoyennes s’élèvent pour tenir le même discours que celui que je suis en train de vous tenir. Les députés par exemple Madame Frédérique Dumas qui intervient régulièrement sur la tribune de l’Assemblée, qui écrit régulièrement au Ministre des Affaires étrangères puisqu’elle est membre de la Commission des Affaires étrangères pour soulever ce comportement injuste de la France vis-à-vis de l’Afrique tient le même discours que nous. Monsieur Jean Luc Melenchon, Jean-Paul Lecoq, André Chassaigne tiennent le même discours que nous et des centaines et des centaines d’autres voix.L’ONG SURVIE comme d’autres ONG font un travail extraordinaire dans le même sens.

Nous disons à la France d’écouter ces voix qui lui parlent d’un autre schéma, d’une autre collaboration entre l’Afrique et la France beaucoup plus juste, beaucoup plus équitable mais beaucoup plus durable. Si elle sait l’écouter, je crois que nous aurons de beaux jours devant nous dans le cadre de la collaboration. Si elle ne sait pas l’écouter pensant continuer à fonctionner comme du temps de nos grand-papas, cette jeunesse africaine ne l’accepte plus.

Il faut que la France se prépare à une rupture définitive et à quitter l’Afrique parce que l’Afrique appartient aux Africains, elle n’appartient pas à la France, elle n’appartient à personne d’autre, ni la Chine, ni les États-Unis, ni personne et les Africains veulent prendre leur destin en mains enfin. »

Dakar, Vendredi 02 juillet 2021 – Ousmane SONKO

1 COMMENTAIRE

  1. Je pense qu’il reste du chemin à faire dans cette lutte. Tant que l’Afrique ne saura pas s’unir, il faut s’attendre à la présence de la France sur le continent. 🙁

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -