Japon: vers l’annulation des Jeux Olympiques de Tokyo?

Le Premier ministre japonais, Yoshihide Suga, a annoncé, ce vendredi, le prolongement de l’état d’urgence jusqu’au 31 mai, dans plusieurs départements du pays, dont Tokyo. Si la décision vise à contrer la flambée des cas de coronavirus, elle remet, cependant, le doute sur la tenue effective des Jeux Olympiques prévus pour le 21 juillet prochain.

Autrefois reportés, les Jeux Olympiques pourraient être finalement annulés. Tokyo, la capitale du Japon, où doit se tenir cette compétition sportive, fait face à une recrudescence assez préoccupante des cas de covid-19. Ce vendredi, le Premier ministre, Yoshihide Suga, a confirmé que l’état d’urgence au Japon, réinstauré depuis fin avril dans quatre départements, dont celui de Tokyo, face à une recrudescence du coronavirus, va être prolongé de trois semaines, jusqu’au 31 mai.

A lire aussi: Mondiaux d’athlétisme: l’Afrique du Sud décroche l’or devant l’Italie et le Japon

Cette annonce intervient alors que Tokyo doit accueillir les Jeux Olympiques dans moins de 80 jours. En cette période où la crise sanitaire épuise le système hospitalier, d’autant que la campagne de vaccination ne progresse que très lentement dans l’archipel, une pétition a été lancée pour l’annulation des Jeux Olympiques.

Plus de 200.000 personnes ont déjà signé cette pétition en ligne, intitulée «Annulez les Jeux olympiques de Tokyo pour protéger nos vies», lancée, mercredi, par un avocat et ancien candidat au poste de gouverneur de Tokyo. Débordé par la pandémie, un hôpital de la capitale a aussi affiché sur ses fenêtres, des messages anti-JO, tels que «Jeux olympiques impossibles!».

Le gouvernement veut sauver les JO

Le gouvernement nippon, les organisateurs de Tokyo-2020 et le Comité international olympique (CIO) s’évertuent à assurer que les JO se dérouleront «en toute sécurité». Les spectateurs venant de l’étranger ont déjà été exclus des JO, et les organisateurs doivent encore trancher sur la question du public résidant au Japon. Mais la venue de plus de 10.000 athlètes et de délégations de quelque 200 pays, continue d’inquiéter de nombreux Japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus