News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

« L’impression que j’avais de la Criet est malheureusement confirmée », Eugène Azatassou

Reconnu coupable des infractions portées à sa charge, l’agrégé de droit, le professeur Joël Aïvo a été condamné ce lundi 6 Décembre à 10 ans de réclusion criminelle et au payement d’une amende de 45 Millions de francs CFA. Une lourde condamnation qui suscite de l’indignation dans l’opinion nationale. Donnant son appréciation de cette décision, Eugène Azatassou, vice-président du parti « Les Démocrates » affirme que cette décision ne vient que confirmer l’impression qu’il a de cette juridiction spéciale.

Joint par la radio DW, Eugène Azatassou, membre de l’opposition au régime politique en place affirme que ce procès n’est qu’une confirmation de tout ce qui se dit sur la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme.

A lire aussi: Bénin: un recours contre Patrice Talon déclaré irrecevable par la cour constitutionnelle

« L’impression que j’avais de la Criet est malheureusement confirmée. C’est une cour d’exception aux mains du pouvoir pour écarter les opposants, les juger, les emprisonner ou les pousser à l’exil. Je ne vois pas en quoi Joël Aïvo a péché », a martelé l’ancien coordonnateur de l’ex parti politique FCBE. 

L’acteur politique dénonce l’instrumentalisation de la justice contre les opposants et indique que le contexte sécuritaire actuel du pays avec des attaques Djihadistes ne se prête plus à ces manœuvres politiciennes. Le pouvoir, croit-il, dans ces moments de menace terroriste doit unir tous les béninois pour faire front à ces extrémistes. Malheureusement regrette-t-il, le pouvoir en place est toujours dans sa dynamique de main mise sur la justice et d’écrasement de l’opposition.

Top Tendance du Jour

Sorry. No data so far.

1 commentaire
  1. Yemi dit

    Est-ce que ce fameux procureur, sait que tout est éphémère sur cette terre? A-t-il conscience de la vanité des choses? Imagine-t-il ce que c’est 10 ans dans une prison?? Lui arrive-t-il d’interroger sa conscience ? Vraiment pitoyable

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.