Niger: 2 policiers et un gendarme tués à la frontière algérienne

Une nouvelle attaque perpétrée par des hommes armés non identifiés ce jeudi, a fait 3 morts dans le rand des forces de l’ordre du pays.

En patrouille à 4 km d’Assamaka, le dernier poste militaire nigérien en direction de l’Algérie, l’équipe mixte de la gendarmerie et de la police est tombée dans une embuscade, ce jeudi 10 juin 2021. Les hommes armés qui ont mené l’attaque ont réussi à tuer 2 policiers et un gendarme nigériens avant de prendre la fuite vers la frontière malienne. Une opération de ratissage est en cours dans la zone pour traquer les assaillants.

A lire aussi: Burkina Faso: tête-à-tête entre Roch Kabore et Nana Akufo-Addo

Au Sahel, les attaques terroristes ne sont plus à compter ces derniers mois. Samedi, plus d’une centaines de personnes ont été tuées de sang froid, par des hommes armés non identifiés au Burkina Faso. En déplacement à Ouagadougou mercredi, le président en exercice de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo, a exprimé la solidarité aux peuples de la sous-région au Burkina Faso, et a appelé au renforcement de l’unité africaine autour de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus