Hécatombe humaine au Burkina Faso: attristé, Patrice Talon présente ses condoléances

-- Publicité--

Dans la nuit du 4 au 5 juin 2021, le Burkina Faso a été frappé par une attaque terroriste faisant plus de cent morts. Le président béninois, Patrice Talon, n’est pas resté indifférent face à ce drame. Dans un message posté sur sa page Facebook, ce lundi 07 juin, il a présenté ses condoléances au peuple burkinabé.

Le Bénin témoigne sa solidarité au peuple burkinabé dans l’épreuve difficile qu’il traverse actuellement. A l’instar de plusieurs autres Chef d’Etat, Patrice Talon a exprimé sa tristesse suite à cette attaque meurtrière opérée à Solhan au Burnkina Faso.

Nos condoléances les plus attristées au peuple frère du Burkina Faso. Le drame de Solhan nous rappelle la nécessité d’un engagement de tous pour venir à bout de ce phénomène.

Patrice Talon.

Les premiers bilans font état d’une centaine de civils tuée. « Dans la nuit du 04 au 05 juin, des individus armés ont attaqué le village de Solhan dans la région du Sahel. », a écrit le président Roch Marc Christian Kabore dans un tweet. « Les forces de défense et de sécurité sont à pied d’œuvre, pour rechercher et neutraliser les auteurs de cet acte ignoble. Nous devons rester unis et soudés contre ces forces du mal », rassure le président burkinabé.

Le Sahel, une base arrière des terroristes

L’attaque survenue dans un village de la province de Yagha, région du Sahel, s’est déroulée dans la nuit de vendredi à samedi. De sources officielles, plus de 100 morts ont été enregistrés avec de plusieurs blessés. C’est l’attaque la plus meurtrière au Burkina Faso cette année. Plusieurs pays de la sous-région, voire à l’international, ont exprimé leur indignation face à cette hécatombe humaine.

A lire aussi: Burkina Faso: suspension de l’Association Apôtres de l’Agneau (APA)

L’Afrique de l’Ouest et particulièrement les pays du Sahel font face à des attaques terroristes les plus dramatiques depuis plus d’une décennie. Les attaques se sont notamment renforcées après la chute du guide libyen, Mohamed Khadafi. Depuis, le Sahel est devenu une terre dorée pour les terroristes qui planifient et exécutent des exactions les plus odieuses à l’instar de Boko Haram qui ne cesse de commettre ses atrocités au nord du Nigéria.

A la date d’aujourd’hui, des milliers de déplacés ont été enregistrés notamment au Burkina Faso. Plusieurs régions du Sahel sont sous le contrôle des terroristes généralement plus armés que les forces régulières. Fin 2020, au Mali, des terroristes ont assiégé le village de Farabougou pendant plus de 2 semaines, avant d’être délogés par l’armée malienne, grâce à une offensive militaire pilotée par le vice-président d’alors, le colonel Assimi Goita, aujourd’hui, président de la transition politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus