Super Ligue: Le Real, Le Barça et la Juve répondent aux menaces de l’UEFA

L’UEFA a indiqué, ce vendredi 8 mai 2021, sa volonté de traduire le Real, le Barça et la Juve devant « les instances disciplinaires compétentes de l’institution », pour les sanctionner. Des menaces qui n’ont pas plu aux trois clubs, qui ont décidé de répondre, ce samedi, via un long communiqué.

Malgré l’échec cuisant du projet de la Super Ligue, ce dossier n’est toujours pas clos. L’UEFA tient à sanctionner tous les clubs qui ont participé à ce projet. D’ailleurs, dans une annonce, hier, l’institution européenne a annoncé priver les 9 clubs, qui ont abandonné le projet, de deux places qui leur était réservées chaque saison dans la nouvelle formule de la Ligue des Champions.

Mais concernant le Real, le Barça et la Juve, qui n’ont toujours pas abandonné l’idée de la Super LIgue, l’UEFA veut les traduire en conseil de discipline. Les trois clubs pourraient même être exclus de la prochaine C1. Des menaces qui ne sont pas du goût des clubs concernés, qui ont réagi au travers d’un communiqué.

Ainsi, les Madrilènes, les Catalans et les Turinois déplorent « les pressions, les menaces et les offenses inacceptables » sur les membres fondateurs de la Super Ligue. Cette situation est intolérable au regard de l’État de droit et les tribunaux se sont déjà prononcés en faveur du projet de Super Ligue, ordonnant à la FIFA et à l’UEFA, directement ou par l’intermédiaire de leurs organes affiliés, de s’abstenir de prendre toute mesure susceptible d’entraver cette initiative de quelque manière que ce soit, tant que les procédures judiciaires sont en cours », peut-on lire.

Au passage, ils confirment « persévérer dans la recherche de solutions adéquates (pour l’avenir du football, Ndlr), malgré les pressions et les menaces inacceptables et continues, reçues de l’UEFA ». Enfin, ils rappellent « à la FIFA, à l’UEFA et à toutes les parties prenantes du football », une volonté de « discuter, dans le respect et sans pression intolérable, conformément à l’Etat de droit, des solutions les plus appropriées pour la durabilité de toute la famille du football. »

Ce bras de fer entre l’UEFA et ces clubs, dits dissidents, est loin d’être achevé. Rappelons que, récemment, le président de l’UEFA s’est montré réticent contre toute forme de sanctions contre les clubs impliqués dans la Super Ligue.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus