Congo: Paul Put nommé sélectionneur, Oumar Tchomogo zappé

Le Congo a annoncé, jeudi, la nomination de Paul Put au poste de sélectionneur des Diables Rouges. Recruté pour deux ans, le technicien belge a été préféré à un certain Oumar Tchomogo, également en course pour cette fonction.

Après plusieurs semaines de tractation, le Congo a enfin trouvé le remplaçant de Valdo et Barthélémy Ngatsono, limogés pour n’avoir pas réussi à qualifier les Diables Rouges, pour la CAN 2021. La Fédération congolaise de football (Fecofoot) a, en effet, annoncé, jeudi, la nomination de Paul Put à la tête des sélections A et des A’.

Technicien expérimenté, le Belge à été préféré à 62 autres candidats, également auditionnés, dont l’ancien entraîneur du Bénin, Oumar Tchomogo. Titulaire d’une licence UEFA A, l’ancien capitaine des Ecureuils faisait partie des rares coachs à avoir rempli les conditions exigées par la partie congolaise. Mais, malheureusement, la Fecofoot a porté son choix sur Paul Put.

Put veut des « gladiateurs« 

Recruté pour deux ans, Paul Put aura la lourde tache de qualifier le Congo à la phase finale de la Coupe du monde Qatar 2022, dont les éliminatoires débuteront en septembre. Les Diables Rouges sont dans le même groupe que le Sénégal, la Namibie et le Togo.

«Je suis venu au Congo pour réécrire une belle page de l’histoire du football congolais. Je suis conscient de la qualité des joueurs. Mais, dans le football, même si les talents sont disponibles, un véritable esprit d’équipe est nécessaire», a déclaré l’entraîneur de 65 ans.

«Je suis quelqu’un avec beaucoup d’ambitions. Il n’y pas de place pour les princes dans l’équipe. Je veux avoir des joueurs qui veulent se donner à fond, se battre et qui vont mouiller le maillot, des joueurs fiers de jouer pour leur pays et qui veulent élever le drapeau du pays très haut. Ce sont les résultats qui comptent. Pour y arriver, il faut mettre en place une bonne équipe composée des joueurs motivés et combatifs. Partout où je suis passé, on m’a donné des surnoms, ‘le lion’ ou ‘le gladiateur’. Je veux dire à partir de maintenant, je veux voir des gladiateurs sur le terrain», a-t-il ajouté.

Grand connaisseur du foot africain, Paul Put avait conduit le Burkina Faso en finale de la CAN 2013, Le Belge avait ensuite dirigé la Guinée qu’il avait amenée en huitième de finale de l’édition 2019, où elle avait été étrillée par le futur vainqueur algérien (0-3).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus