Cameroun: suspension de la vente de pistolets traumatiques

Le ministre camerounais de l’Administration territoriale, Atanga Nji Paul, a suspendu, jeudi, la vente de pistolets traumatiques sur l’ensemble du territoire national.

Les pistolets traumatiques sont désormais interdits de vente au Cameroun. C’est une déclaration faite par le ministre de l’Administration territoriale, Atanga Nji Paul, lors de sa rencontre avec les promoteurs d’armureries, le 6 mai 2021. Parallèlement, il a demandé aux propriétaires d’armureries de fournir toujours les informations digitales et physiques sur leurs espaces de vente, ainsi que sur toutes leurs transactions.

A lire aussi: Cameroun: libération de Georges Gilbert Baongla, le fils autoproclamé de Paul Biya

« Les indications y relatives doivent clairement identifier l’acheteur, sa profession et sa localisation », insiste le ministre, qui déclare que « malgré toutes les dispositions prises par le gouvernement, la prolifération et la circulation illicite des armes à feu relèvent d’une réelle menace pour notre pays. Plusieurs personnes détiennent les armes à feu, modernes ou de fabrication artisanale, sans la moindre autorisation ».

Atanga Nji Paul a également fait savoir que les manquements relevés dans le circuit de vente d’armes à feu, ne permettent pas à l’administration de disposer, en temps réel, d’informations utiles et fiables sur les dates d’entrée et de sortie des armes et munitions vendues ou achetées, notamment, les caractéristiques desdites armes et munitions, les quantités stockées et vendues, ainsi que l’identification, le domicile ou la résidence des différents clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus