Bénin – Retour possible de ministres au parlement: Louis Vlavonou demande l’interprétation de la loi par la Cour

Le président de l’Assemblée nationale a sollicité l’interprétation de l’article 92 de la Constitution par la Cour constitutionnelle. Ledit article semble laisser la possibilité à des députés nommés ou appelés à d’autres fonctions, de faire cesser leur suppléance.

Des membres du gouvernement, qui avaient élus députés, mais qui sont restés ministres, ou encore des députés nommé à des foctions incompatibles avec leur mandat, pourraient faire leur retour au Parlement à leur demande. Pour mieux comprendre ce que dit la loi au sujet de cette possibilité de retour à l’hémicycle, le président de l’institution, Louis Vlavonou, a sollicité l’interprétation de l’article 92 de la Constitution, révisée en 2019.

L’avis des sept sages de la haute juridiction est attendue à l’issue d’une audience plénière, ce jeudi 06 mai 2021. Pour rappel, l’article 92 de la Constitution stipule : « Tout député nommé à une fonction publique, nationale ou appelé à une mission nationale ou internationale, incompatible avec l’exercice de son mandat parlementaire, suspend d’office celui-ci. Sa Suppléance cesse à sa demande ».

Par ailleurs, il est à noter que l’article 157-3 de la même Constitution précise, en son alinéa 4 : « Les nouvelles dispositions, régissant l’élection et le mandat des députés, entrent en vigueur à l’occasion des élections législatives de 2023 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus