Bénin: plus de « klébés » dans les contrôles douaniers, le Procureur de Porto-Novo met en garde

Le procureur de la République près le Tribunal de première Instance de Porto-Novo, rappelle l’interdiction de faire intervenir des personnes civiles dans les opérations de contrôles douaniers. Communément appelées « Klébés », ces personnes encore présentes dans le système, dans l’Ouémé-Plateau, seront désormais mises aux arrêts pour usurpation de titres.

Les opérations de contrôles douaniers sur les axes routiers relèvement exclusivement et uniquement de la compétence des agents de douane. Pendant longtemps, des personnes civiles, appelées « klébés » ont été dans ce rôle, en appui aux douaniers, mais désormais, c’est fini. Dans le département de l’Ouémé-Plateau, le Procureur Célestin Kponnon met en garde contre l’emploi des « klébés » dans les missions relevant du service public des douanes.

Pour que force reste à la loi, il est prescrit aux chefs d’unités de police judiciaire, d’interpeller ou de faire interpeller pour usurpation de titre, toute personne qui s’immisce dans les fonctions d’agent des Douanes.

Célestin Kponnon

Pour rappel, lors de la réunion de commandement du 27 novembre 2020, le délai d’un mois avait été imparti aux receveurs et chefs de brigades des Douanes pour mettre fin à l’emploi des personnes autres que les agents des Douanes y compris les chauffeurs des douaniers dans les missions relevant du service public des Douanes. Le phénomène aurait donc pris fin depuis 2020, si la décision avait été respectée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En Savoir Plus